Philosophie du selfie : quand Narcisse cherche le bonheur

Résumé : Ponctuant de plus en plus les réseaux sociaux, ces photographies de soi que l’on nomme « selfie » font l’objet de nombreux débats et questionnements. Réduits à des photographies créées par des adolescents centrés sur eux-mêmes, les selfies sont ainsi souvent condamnés comme étant tour à tour la cause ou la conséquence de narcissisme. Ce mémoire tend à remettre en question ce jugement trop hâtif en plaçant le selfie dans une perspective historique, sociologique, esthétique et philosophique. Ceci fait apparaître les concepts que convoque le selfie : photographie amateur, amour de soi au sens rousseauiste du terme, rapport envers autrui, affirmation de son existence, etc. Ces différents concepts révèlent ainsi comment le selfie n’est pas si superficiel que ce qu’en dit la critique et qu’il incorpore des notions d’ordre métaphysiques telles que le bonheur.
Type de document :
Mémoires
Art et histoire de l'art. 2015
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [6 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01254051
Contributeur : Patricia Bourgoint <>
Soumis le : lundi 11 janvier 2016 - 16:48:44
Dernière modification le : vendredi 29 septembre 2017 - 20:35:07
Document(s) archivé(s) le : mardi 12 avril 2016 - 11:36:42

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01254051, version 1

Citation

Céleste Guichot. Philosophie du selfie : quand Narcisse cherche le bonheur. Art et histoire de l'art. 2015. 〈dumas-01254051〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

567

Téléchargements de fichiers

4021