Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

La dynamique du pouvoir au Malawi

Résumé : Dans le cadre d'études africaines, traiter du phénomène du pouvoir au Malawi présente un double avantage. Cela permet tout d'abord de donner quelques informations sur un pays encore quelque peu méconnu, du moins en France. Son histoire, son évolution interne comme sur la scène internationale, méritent pourtant une certaine attention. Mais aussi, du point de vue de l'analyse des phénomènes de pouvoir et de la sociologie politique, ce pays présente les caractères d'une étude de cas originale. [...]br> Le pouvoir est au Malawi structuré de façon assez nette : structures politiques, économiques et sociales qui agissent comme autant de mécanismes par lesquels le pouvoir peut non seulement s'exercer mais aussi se développer de façon dynamique, c'est à dire en l’occurrence dans le sens d'un renforcement continu. L'examen de ces mécanismes ne passe pas pour autant par une analyse mécaniciste du phénomène de la dynamique du pouvoir : celle-ci repose bien sur des structures particulières, mais il convient de prendre également en compte d'autres éléments qui relativisent la rationalité, la logique de l'évolution dynamique du pouvoir. Éléments circonstanciels, "accidents" historiques, évolution extérieure au phénomène (sur le plan géo-politique, par exemple) sont autant de ces autres facteurs. II faut y ajouter, dans ce cas d'étude, le phénomène fondamental de la personnalisation du pouvoir qui parfois, par ses effets, dépasse le cadre des structures.
Cette étude de cas permet de mettre en évidence un système où la dynamique du pouvoir a fonctionné de manière optimale pour les détenteurs du pouvoir. La même analyse appliquée à un autre système pourrait montrer les limites d'une dynamique moins performante.
La présentation de ce travail a dû prendre en compte les différents aspects que recouvre la notion de dynamique du pouvoir. Une première partie devait rendre compte de la dimension historique du problème du pouvoir, à travers l'examen de la "formation du pouvoir" et de son contexte. La seconde partie, portant sur "l'exercice de pouvoir", insiste sur les aspects "factuels" de ce pouvoir, sur ses temps forts, ses grandes orientations, ses options, ses manifestations. La troisième partie essaie enfin de montrer les structures et les mécanismes formels et informels qui sous-tendent le pouvoir, formant ainsi la partie cachée de "l'iceberg" du pouvoir, et tente également d'avancer un bilan sur la réalité du pouvoir, c'est à dire sa nature elle-même, sa relation à la société et sa capacité à la stabilité. En ce sens, elle a pris l'intitulé de "sociologie du pouvoir".
À travers ces trois parties, de nature et d'approche différentes par leurs objets d'étude, un fil conducteur reste permanent : le pouvoir au Malawi a pu se développer de façon maximale dans la mesure où chacun de ses éléments constitutifs a été délibérément intégré au processus de renforcement de la détention du pouvoir. Ce sont bien cette capacité d'intégration et cette conception totale du pouvoir qui caractérisent la dynamique de ce pouvoir.
Complete list of metadata

Cited literature [15 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01262166
Contributor : Ben Ogumbo <>
Submitted on : Tuesday, January 26, 2016 - 1:06:20 PM
Last modification on : Friday, October 23, 2020 - 4:37:14 PM
Long-term archiving on: : Wednesday, April 27, 2016 - 1:14:56 PM

Licence


Distributed under a Creative Commons Attribution - NonCommercial - NoDerivatives 4.0 International License

Identifiers

  • HAL Id : dumas-01262166, version 1

Collections

Citation

Philippe l'Hoiry. La dynamique du pouvoir au Malawi. Sciences de l'Homme et Société. 1981. ⟨dumas-01262166⟩

Share

Metrics

Record views

160

Files downloads

310