Dosage de la rifampicine‎ : évaluation des pratiques au CHU de Rouen

Résumé : La rifampicine est un antibiotique utilisé dans diverses infections sévères, et principalement dans la tuberculose et les infections ostéoarticulaires (IOA) du fait de son spectre et de son excellente diffusion. Le dosage de la rifampicine dans le suivi du patient est utilisé de manière assez disparate tant au niveau local qu’international. Objectif. Décrire l’utilisation actuelle du dosage de la rifampicine dans la tuberculose et les IOA au sein de 3 services du CHU de Rouen et ainsi tenter d’évaluer la variabilité intra et interindividuelle des résultats des taux plasmatiques de rifampicine et de rechercher une éventuelle corrélation entre la posologie, les effets secondaires et les taux thérapeutiques de rifampicine attendus. Patients et Méthodes. L’analyse a porté sur 43 patients d’âge supérieur à 18 ans, ayant bénéficié d’au moins un dosage de rifampicine inclus prospectivement entre le 01/01/2014 et le 30/06/2014 au sein des services de maladies infectieuses, d’orthopédie et de rhumatologie du CHU de Rouen dans le cadre de la prise en charge de la tuberculose ou d’une IOA. Résultats. Durant cette période, 113 dosages ont été réalisés (54 pics et 59 résiduelles), avec une moyenne de 2.6 dosages par patient et une moyenne de pics et de résiduelles de 9.1 μg/mL et de 3.2 μg/mL. 74% des dosages ont été prescrits en systématique. Ils ont toujours été réalisé selon les recommandations avec un écart moyen entre pic et résiduelle de 3.04 heures. Il s’agit d’une technique de dosage fiable, mais dont le résultat est difficile à interpréter par les cliniciens. Il n’a pas été mis en évidence un nombre plus important d’effets secondaires chez les patients surdosés. Il y a eu plus de surdosages dans la tuberculose (45%) que dans les IOA (15%). L’efficacité du traitement n’a pu être analysée du fait du nombre restreint de patients inclus et la durée courte de l’étude. Les valeurs de pic différentes pour une même dose administrée chez un même patient ou chez plusieurs patients ont démontré une variabilité intra et inter individuelle importante de la rifampicine quant à son absorption. Un seul dosage parmi tous les surdosages et sous-dosages a conduit à une modification de la posologie de rifampicine, tous les autres étant restés inexploités. Conclusion. En pratique actuelle, nous réalisons sûrement trop de dosages de rifampicine en systématique avec un rapport avantage/inconvénient défavorable. Sa prescription devrait être réservée à une minorité de patients. La mesure de l’aire sous la courbe, qui tend à se développer, pourrait permettre à l’avenir de grands progrès dans le suivi thérapeutique de la rifampicine.
Type de document :
Mémoires
Sciences pharmaceutiques. 2015
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [73 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01265592
Contributeur : Bibliothèque Universitaire Rouen <>
Soumis le : lundi 1 février 2016 - 12:29:35
Dernière modification le : mardi 5 juin 2018 - 10:14:34
Document(s) archivé(s) le : samedi 12 novembre 2016 - 00:03:11

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01265592, version 1

Citation

Yann Cormier. Dosage de la rifampicine‎ : évaluation des pratiques au CHU de Rouen. Sciences pharmaceutiques. 2015. 〈dumas-01265592〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

109

Téléchargements de fichiers

2445