Évolution de l’hémostase et besoin transfusionnel induit par le MARS® (Molecular Adsorbent Recirculating System) chez des patients présentant une insuffisance hépatocellulaire sévère

Résumé : Introduction
L’insuffisance hépatique est une pathologie fréquente et grave dont la mortalité peut atteindre 80%. La perte des capacités d’épuration hépatique conduit à l’accumulation de toxiques responsables de défaillances d’organes, dont l’encéphalopathie, signant l’apparition d’un œdème cérébral. Le seul traitement reste la transplantation hépatique, difficile d’accès compte tenu de la pénurie de greffon. Le traitement MARS® (Molecular Absorbent Recirculating System) permet de suppléer à certaines fonctions hépatiques en épurant les toxines liées à l’albumine et ainsi attendre soit une régénération hépatique soit un greffon. Chez ces patients atteints de trouble de la coagulation, l’épuration extracorporelle par ce système pourrait poser des problèmes hémorragiques. L’objectif est d’évaluer les modifications du bilan d’hémostase et la transfusion induite par le MARS.
Patients et méthode
Étude rétrospective mono centrique. De 2004 à 2015, toutes les séances de MARS menées chez des patients au stade d’encéphalopathie ont été incluses. Étaient exclues les séances récemment précédées d’hémorragie et celles où une transfusion était effectuée entre les bilans. La variation des paramètres hématologiques avant et après les séances sont rapportés. Afin de rechercher l’imputabilité du MARS dans les transfusions, nous avons comparé la variation des paramètres de l’hémostase en fonction de la transfusion.
Résultat
Chez nos 27 patients représentant 60 séances de MARS, nous constatons des variations moyennes significatives de l'hémoglobine (10.0vs9.3g/dl ; p<0.001) et des plaquettes (106033vs86417/mm3 ; p<0.0001). Aucune différence n’est retrouvée sur le TP (temps de prothrombine), TCA (temps de céphaline activé) et fibrinogène. Concernant la transfusion, nous n’observons aucune différence significative de variation de l’hémoglobine entre les groupes transfusés en CGR (concentré de globules rouges) ou non. De même, aucune différence n'est retrouvée pour le TP, le TCA, les plaquettes ou le fibrinogène avec ou sans apport exogène. Dans notre population, l’usage du MARS semble n’induire ni de trouble de l’hémostase, ni transfusion.
Type de document :
Mémoires
Médecine humaine et pathologie. 2015
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [33 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01267589
Contributeur : Bibliothèque Universitaire De Médecine de Nice <>
Soumis le : jeudi 4 février 2016 - 15:45:42
Dernière modification le : jeudi 11 janvier 2018 - 16:45:58
Document(s) archivé(s) le : samedi 12 novembre 2016 - 08:58:41

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01267589, version 1

Citation

Jordan Tosi. Évolution de l’hémostase et besoin transfusionnel induit par le MARS® (Molecular Adsorbent Recirculating System) chez des patients présentant une insuffisance hépatocellulaire sévère. Médecine humaine et pathologie. 2015. 〈dumas-01267589〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

71

Téléchargements de fichiers

159