La cotation des petites et moyennes valeurs : des risques et des opportunités à maîtriser

Résumé : Longtemps délaissées par les investisseurs particuliers et institutionnels, les petites et moyennes valeurs sont désormais de plus en plus recherchées. Ce document s’attache tout d’abord à revenir sur la situation de l’épargne en France, point de départ essentiel de l’ensemble des mesures fiscales et financières mises en place ces dernières années. Alors que plusieurs milliards d’euros ne sont aujourd’hui pas directement investis dans l’économie productive, les récents gouvernements et plus largement l’ensemble des acteurs économiques et financiers ont mesuré l’importance de réorienter cette manne financière. Le dispositif du PEA-PME, destiné à favoriser l’investissement des particuliers dans les petites et moyennes entreprises, est reconnu comme une avancée positive par la profession financière. En dépit d’avantages fiscaux évidents, ce support n’attire que trop peu de particuliers, qui hésitent à investir dans des sociétés souvent confidentielles et présentant parfois une faible liquidité. De l’aveu même des gérants privés, de tels investissements sont à appréhender avec de nombreuses précautions, les récentes crises financières n’ont en effet pas ménagé les petites et moyennes valeurs. La Gestion Collective semble, quant à elle, voir dans les PME et ETI la possibilité d’investir dans des sociétés encore méconnues, peu suivies des analystes mais présentant un fort potentiel de croissance. Les fonds spécialisés sur ce segment se sont développés rapidement depuis plusieurs années et représentent un véritable challenge pour les gérants qui voient leur horizon d’investissement se démultiplier. Ainsi, la rencontre directe avec le management, le faible suivi par les brokers traditionnels et le potentiel de croissance représentent les atouts majeurs cités par les gestionnaires de fonds spécialisés sur les Small & Mid Caps. Par ailleurs, il est essentiel de se demander quelles sont les raisons qui poussent ces sociétés à se financer sur les marchés boursiers. Besoin de financement ? Volonté d’élargir leur notoriété ? Vision internationale du développement ? Les raisons sont variées et les modes d’introductions sont vastes ; les sociétés devront choisir le marché qui correspondra au mieux à leurs besoins et leurs attentes. Face aux milliers de fonds disponibles, les investisseurs peuvent être indécis au moment de prendre une décision. Leur choix doit être basé sur une bonne compréhension des risques inhérents à ce type de produits et des risques spécifiques liés à la stratégie mise en place par le gérant. Les ratios, nombreux mais parfois subjectifs, sont alors à appréhender avec beaucoup de prudence. Ces produits, généralement bien diversifiés, correspondent particulièrement aux attentes des français, qui avouent eux-mêmes avoir une très faible connaissance du fonctionnement des marchés financiers.
Type de document :
Mémoires
Finance [q-fin.GN]. 2015
Liste complète des métadonnées

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01270778
Contributeur : Grenoble Iae <>
Soumis le : lundi 8 février 2016 - 14:43:09
Dernière modification le : mercredi 23 août 2017 - 16:32:22
Document(s) archivé(s) le : samedi 12 novembre 2016 - 13:14:12

Licence


Distributed under a Creative Commons Paternité - Pas d'utilisation commerciale - Pas de modification 4.0 International License

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01270778, version 1

Citation

Nicolas Montagnat Tatavin. La cotation des petites et moyennes valeurs : des risques et des opportunités à maîtriser. Finance [q-fin.GN]. 2015. 〈dumas-01270778〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

313

Téléchargements de fichiers

213