La question de l'identité chez les adolescents maghrébins de seconde génération

Résumé : Notre travail, au cours des rencontres et de la prise en charge de quatre adolescents, nous a conduits à nous interroger sur la question de l'identité chez les jeunes maghrébins de seconde génération. Nous savons que, comme le souligne le petit nombre d'études épidémiologiques existant sur cette question, la fréquence des troubles mentaux n'est pas plus élevée dans cette population. En revanche, la crise d'adolescence se trouve chez eux exacerbée, avec des repères identificatoires moins stables, et des troubles de l'identité plus fréquents. Notre réflexion, à partir de la prise en charge institutionnelle de ces adolescents, nous conduit à souligner deux points essentiels à nos yeux. Tout d'abord, il est particulièrement important de pouvoir replacer la problématique de ces adolescents dans le champ de la dynamique familiale. A côté des entretiens individuels, l'intérêt d'un travail susceptible d'associer les parents est ainsi fondamental et nous paraît devoir être un moment propice aux échanges et aux élaborations. C'est par ce biais en effet que la conflictualité sous-jacente à certaines situations familiales difficiles peut trouver un cadre et un lieu d'écoute, préalable indispensable au repérage de la réalité psychique du patient et des éventuels remaniements fantasmatiques de celle-ci. Au sein de ce dispositif, il n'est en effet pas seulement question de la famille réelle, objectivable dans les diverses modalités de son fonctionnement particulier, mais aussi et même surtout des représentations que le patient en élabore, afin de trouver une signification acceptable à son existence. Aussi, la prise de conscience par la famille qu'un équilibre différent demeure possible reste un des objectifs prioritaires de notre travail, qui consiste alors par le biais de l'hôpital de jour, à ouvrir un espace approprié - "un entre-deux" pour reprendre le terme de D. Sibony - neutre et conflictualisable, afin d'essayer de redistribuer des données figées, des enjeux cristallisés qui, dans leur inertie et leur involution, hypothèquent toute dialectique de transformation. Il s'agit bien d'aider l'adolescent à pouvoir se situer dans une histoire tout autant personnelle que familiale, où, comme tout un chacun, il est le dépositaire de deux héritages : l'un vertical, celui de sa filiation, l'autre horizontal, celui de son époque et de son environnement. Enfin, il est indispensable d'éviter l'écueil redoutable qui consiste à expliquer d'une façon réductrice les symptômes, pour souligner, au contraire, leur singularité. A travers à la fois la diversité et la similitude des situations vécues par ces quatre adolescents, nous avons choisi d'illustrer la variété des pathologies présentées, sans que puissent être établis ipso facto des liens de cause à effet entre celles-ci et la dimension culturelle, bien qu'il existe évidemment des interactions multiples entre les deux. Repérer un faisceau de paramètres convergents ne revient pas pour autant à affirmer un lien de causalité, nécessairement déterministe et donc réducteur. Nous nous sommes donc délibérément situés à l'écart d'une position ethnopsychiatrique qui se voudrait différencialiste. Notre approche a ainsi davantage consisté à intégrer les données culturelles et transgénérationnelles, pour tenter de préciser au mieux la singularité de ces patients, en évitant toute globalisation. Une telle démarche veut signifier que les pathologies et les difficultés rencontrées ne peuvent être la simple résultante d'un facteur culturel. Il ne s'agit pas en effet "d'expliquer le symptôme par l'objet culturel." Comme le rappelle O. Douville, "tout destin est pris dans une histoire familiale où jouent fantasmes et identifications... On ne "psychothérapise" pas une culture, et, soulignait Devereux, l'on ne saurait opter pour la psychanalyse du matériel culturel. Non que l'on ne puisse l'interpréter, mais à condition de pouvoir entendre le traitement fantasmatique du trait culturel, là où pour nos patients et leur famille s'y forgent quelques aspects du roman familial." Aussi, notre attention et notre prudence méthodologiques furent en permanence motivées par la nécessité de ne pas conceptualiser ni généraliser trop hâtivement, en faisant des immigrés et des adolescents issus de la migration une catégorie conceptuelle ou une entité clinique à part entière. Notre travail nous amène, enfin, à souligner la relativité des catégories diagnostiques, et surtout la difficulté de les appliquer tel quel à l'adolescence. Tous ces facteurs nous ont certainement incités plus encore à privilégier l'approche psychopathologique. Au travers des récits de ces adolescents, nous avons pu alors repérer combien il s'avère essentiel pour eux de pouvoir se distancier d'un vécu immédiat, parfois étouffant, d'un assujettissement à une place désignée. C'est à partir d'une certaine mémoire, si fragmentaire et si précaire soit-elle, que peut prendre forme la construction d'une histoire, où l'individu devient véritablement agent, auteur d'un certain projet susceptible de fonder ses choix et ses conduites. C'est à ce prix, nous semble-t-il, que l'identité peut revêtir enfin une signification authentique. Les hypothèses avancées dans notre travail montrent cependant que la question de l'identité demeure éminemment ouverte, tant il est vrai que l'identité se construit et se transforme tout au long de l'existence, qu'elle s'appuie sur de multiples appartenances qui circonscrivent la singularité de chacun dans une évolution permanente.
Type de document :
Mémoires
Médecine humaine et pathologie. 1999
Liste complète des métadonnées

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01277421
Contributeur : Jean-Hugues Morneau <>
Soumis le : lundi 22 février 2016 - 15:35:28
Dernière modification le : lundi 29 octobre 2018 - 23:06:45
Document(s) archivé(s) le : lundi 23 mai 2016 - 13:53:11

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01277421, version 1

Citation

Isabelle Durand-Pilat. La question de l'identité chez les adolescents maghrébins de seconde génération. Médecine humaine et pathologie. 1999. 〈dumas-01277421〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

104

Téléchargements de fichiers

3448