La prise en charge de l'autisme par les médecins généralistes en Picardie

Résumé : Introduction : L’autisme est un trouble général du comportement qui a été déclaré « grande cause nationale » en 2012 par les pouvoirs publics, il est devenu un enjeu majeur de santé publique. Praticien de soins primaires en tant que médecin traitant pour le suivi de l’enfant, avec un rôle central pour la famille, nous étudions le rôle du médecin généraliste en Picardie, en particulier sa place et ses attentes dans le parcours de soins d’un patient autiste. Méthode : Une enquête descriptive régionale a été réalisée par le biais d’un questionnaire anonyme d’évaluation à choix multiples incluant des questions semi-ouvertes, adressé à 500 médecins généralistes libéraux de Picardie. Résultats : 78 médecins généralistes ont répondu au questionnaire sur un échantillon de 500 praticiens, soit 15,6% de taux de participation. Les médecins généralistes reconnaissent les signes cliniques diagnostics et les complications d’un retard de dépistage de l’autisme, mais 72% des interrogés ignorent l’âge de dépistage précoce de l’autisme. 70% n’ont pas été le premier médecin consulté par la famille. Le pédiatre a le plus souvent diagnostiqué l’autisme chez leur patient. La prise en charge du patient autiste passe préférentiellement par le pédiatre, le psychiatre, puis le médecin généraliste. Les problématiques posées par la prise en charge de l’autiste chez les généralistes sont : le manque de connaissances et recherches actuelles sur l’autisme, la relation patient-médecin, les troubles associés au patient, la durée nécessitée par la consultation, le manque de moyen en Médecine Générale. Notre enquête a relaté une problématique d’ordre relationnel : 83,7% ne reçoivent pas de courriers en tant que médecin traitant. 81,4% ne sont pas impliqués dans une coordination pluridisciplinaire de la prise en charge de l’autiste. 97,7% ne sont pas coordonnateurs du suivi de leur patient. 54,8% ne souhaitent pas le devenir et 44,2% ignorent qui en est le coordonnateur. Les attentes quant à leur place actuelle dans le parcours de soins du patient autiste ont porté essentiellement sur une meilleure formation des médecins généralistes à la pathologie, une meilleure coordination pluri professionnelle, une meilleure sensibilisation des médecins généralistes. Discussion : La formation des médecins généralistes semble insuffisante pour le dépistage précoce de l’autisme : ils ont des besoins d’information, de sensibilisation. De plus, la coordination pluri-disciplinaire est difficile, les réseaux de soins lui sont mal identifiables. Le médecin généraliste ne tient pas une position privilégiée ni centrale dans la prise en charge du patient autiste.
Type de document :
Mémoires
Médecine humaine et pathologie. 2015
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [18 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01284023
Contributeur : Hélène Weens <>
Soumis le : lundi 7 mars 2016 - 11:47:50
Dernière modification le : mercredi 23 août 2017 - 16:30:09
Document(s) archivé(s) le : mercredi 8 juin 2016 - 14:22:45

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01284023, version 1

Collections

Citation

Ravivarma Ramamourthy. La prise en charge de l'autisme par les médecins généralistes en Picardie. Médecine humaine et pathologie. 2015. 〈dumas-01284023〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

450

Téléchargements de fichiers

1324