Physiopathologie des infarctus cérébraux jonctionnels: une étude clinico-radiologique en IRM 3DTOF

Résumé : INTRODUCTION :
Les infarctus cérébraux jonctionnels (ICJ) sont souvent dus à une sténose de l’axe carotido-sylvien. Leur physiopathologie est discutée selon leur pattern radiologique entre mécanisme embolique ou hémodynamique. Dans la littérature, les ICJ corticaux (ICJc) seraient préférentiellement emboliques. Les ICJ profonds (ICJp) seraient, quant à eux, d’origine purement hémodynamique. Nous nous proposons d’étudier cette hypothèse en imagerie par IRM 3DTOF.
MATÉRIELS ET MÉTHODES:
Quarante-cinq ICJ consécutifs sur sténose carotidienne bulbaire unilatérale documentés par IRM en phase aigüe ont été inclus. Les données cliniques et radiologiques ont été recueillies rétrospectivement. L’analyse de la séquence de flux en 3DTOF a fait l’objet d’une analyse qualitative et quantitative (mesure du flux sur les artères carotides internes, cérébrales antérieures, moyennes et postérieures). Deux groupes ont été définis en fonction du pattern radiologique: ICJ avec ou sans atteinte profonde. Les facteurs clinico-radiologiques associés à un pattern d’ICJ profond ont été déterminés en analyse statistique par régression logistique.
RÉSULTATS:
Sur 45 ICJ inclus dans l’étude, 32 (71%) avait un pattern profond isolé ou mixte, contre 13 (29%) avec un pattern cortical isolé. Il n’a pas été décrit de différence significative pour les données démographiques, facteurs de risque cardio-vasculaire ou pour les données de l’imagerie vasculaire cervicale entre les deux groupes. Des différences cliniques sur le plan moteur ont été décrites. Aucun paramètre en 3DTOF ne s’est avéré significativement associé au pattern cortical isolé. En revanche, que ce soit en mesures qualitative ou quantitative, l’altération du flux en 3DTOF de l’artère cérébrale moyenne ipsilatérale à l’ICJ était significativement associée aux ICJp.
CONCLUSIONS :
Ces résultats argumentent pour un mécanisme hémodynamique des ICJp. Le pattern profond des ICJ est donc prédictif d’un retentissement de la sténose carotidienne sur le flux d’aval, non retrouvé pour les ICJc. Il s’agit d’une démonstration originale renforçant l’intérêt du 3DTOF, méthode accessible en phase aigüe pour décrire une situation hémodynamique intracrânienne.
Type de document :
Mémoires
Médecine humaine et pathologie. 2015
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [107 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01287020
Contributeur : Bibliothèque Universitaire De Médecine de Nice <>
Soumis le : vendredi 11 mars 2016 - 16:34:21
Dernière modification le : jeudi 11 janvier 2018 - 16:45:58
Document(s) archivé(s) le : lundi 13 juin 2016 - 08:35:53

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01287020, version 1

Citation

Caroline Weill. Physiopathologie des infarctus cérébraux jonctionnels: une étude clinico-radiologique en IRM 3DTOF . Médecine humaine et pathologie. 2015. 〈dumas-01287020〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

206

Téléchargements de fichiers

3655