Le péage urbain de Stockholm : aujourd'hui accepté par la population malgré une implantation mouvementée ?

Résumé : Le XXe siècle est sans conteste un tournant dans l’histoire des mobilités individuelles. L’explosion de l’utilisation de la voiture permit aux individus de se déplacer toujours plus loin et plus vite. Sa démocratisation débuta en 1903 avec la création de la Ford Motor Company qui avait pour ambition de fabriquer des automobiles à la chaîne, comprenant qu’elles deviendraient un produit de masse incontournable. Effectivement, elles le furent. Alors qu’on ne comptait que 25000 voitures en circulation en 1907, ce chiffre s’envola pour atteindre les 50 millions de véhicules en 1938, 300 millions en 1975 et 1 milliard en 2010. Cette hausse exponentielle est toutefois source de problématiques et d’enjeux du premier ordre en ce début du XXIe siècle. Tout d’abord, nous estimons que nous serons face à une pénurie de pétrole d’ici 2050. Les découvertes de nouveaux gisements se font rares et les anciens se tarissent toujours plus vite, dû à des méthodes d’extraction de plus en plus efficaces. De plus, au début du siècle, les compagnies de pétrole des pays industrialisés de l’OPEP ont revu leurs réserves à la baisse. Ces annonces n’augurent rien de bon, deviennent sources de conflits et engendrent une forte et continue hausse générale du prix du baril de pétrole. L’utilisation du pétrole est par ailleurs nocive pour l’environnement. Tout véhicule fonctionnant avec cette énergie fossile émet des gaz à effet de serre. Or, leur concentration dans l’atmosphère terrestre est à l’origine du réchauffement climatique. Ces émissions sont très élevées dans les grandes métropoles occidentales et leur agglomération. L’usage de la voiture est en effet très fréquent pour les trajets centre/périphérie. Cette sur-présence de l’automobile sur de tels territoires est pourtant génératrice de congestion, phénomène à endiguer. Le péage urbain apparaît alors comme un outil de régulation de la circulation pouvant influer sur la congestion, l’environnement, et qui pousse la population à utiliser des moyens de transports « verts ». La Suède est un pays qui attache beaucoup d’importance à l’efficacité de son réseau de transports routiers et ferrés, ainsi qu’au respect de l’environnement. Afin de combiner ces deux aspects et de combattre la congestion qui étouffe l’accès et la circulation dans le centre-ville, un péage urbain est mis en place en 2006, telle une sorte de bouclier protégeant la zone centrale de la capitale. Toutefois, son implantation ne fut pas évidente et engendra de vifs désaccords entre les politiciens, ainsi qu’entre la population qui était réticente et les politiciens qui n’avaient plus le choix. Les premiers résultats furent concluants mais, quelle est la place de la population dans la mise en place d’un tel dispositif ? Les médias, basés sur certaines études menées avant 2007, annoncent que la majeure partie de la population est favorable au péage. Cette conclusion est-elle toujours d’actualité en 2012 ? L’expérience personnelle qu’ont pu se forger les habitants du Comté de Stockholm n’aurait-elle pas pu faire flancher la majorité vers un avis défavorable ? Voici les hypothèses qui s’ouvrent à nous. Elles prennent en compte le fait que les individus sont rationnels, qu’ils peuvent construire leur opinion à plus long terme, grâce à l’acquisition d’une expérience personnelle et suivant les adaptations qu’ils peuvent trouver à la taxe. Dans un premier temps, nous allons nous arrêter sur l’implantation houleuse du péage stockholmois, sur ses caractéristiques ainsi que sur les moyens de rabattements envisagés à la voiture. Puis, à l’aide d’une enquête de terrain qualitative datant de 2012 et d’une étude quantitative de 2010, nous étudierons plus particulièrement l’acceptabilité de la population vis-à-vis du péage cinq ans après son implémentation.
Type de document :
Mémoires
Géographie. 2012
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [12 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01297082
Contributeur : Paris 1 Panthéon-Sorbonne - Ufr Géographie <>
Soumis le : samedi 2 avril 2016 - 11:57:01
Dernière modification le : vendredi 29 septembre 2017 - 22:31:36
Document(s) archivé(s) le : dimanche 3 juillet 2016 - 12:25:47

Licence


Copyright (Tous droits réservés)

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01297082, version 1

Citation

Aurélie Gaget. Le péage urbain de Stockholm : aujourd'hui accepté par la population malgré une implantation mouvementée ?. Géographie. 2012. 〈dumas-01297082〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

104

Téléchargements de fichiers

548