Syndrome d’épuisement professionnel et qualité de vie des internes de médecine générale de l’île de La Réunion

Résumé : Le syndrome d’épuisement professionnel est au cœur d’une problématique d’actualité : la souffrance au travail. Les professions d’entraide et en particulier dans le domaine de la santé sont les plus exposées. De nombreuses études concernant les médecins généralistes et internes en France métropolitaine ont déjà été réalisées. Mais aucune étude n’a évaluée ce syndrome dans des subdivisions ultra-marines. L’objectif principal de notre travail est de déterminer la prévalence du syndrome d’épuisement professionnel chez les internes de médecine générale de La Réunion en 2015, et d’identifier les facteurs associés. L’objectif secondaire est d’évaluer la qualité de vie de cette population afin de déterminer s’il existe une corrélation entre ce paramètre et la survenue du syndrome d’épuisement professionnel. Pour cela, nous avons réalisé une étude descriptive, épidémiologique, réalisée par auto-questionnaire qui incluait le Maslach Burnout Inventory pour l’évaluation du syndrome d’épuisement professionnel, le questionnaire WHOQOL-BREF et une échelle visuelle analogique pour l’évaluation de la qualité de vie. Nous avons ainsi déterminé que la prévalence du syndrome d’épuisement professionnel à La Réunion était similaire à celle chez les internes métropolitains. Nous avons pu identifier comme principaux facteurs de risque le sentiment d’être menacé par le syndrome d’épuisement professionnel, la consommation d’antidépresseurs ou la présence récente d’idées suicidaires, le choix par défaut de la médecine générale comme spécialité, l’éloignement familial et une mauvaise intégration à la population locale, ainsi que le sentiment de ne pas avoir une qualité de vie satisfaisante. Nous avons retrouvé comme facteurs protecteurs principaux : L’accompagnement et la reconnaissance des médecins qui encadrent les internes. Pour l’évaluation de la qualité de vie, nous avons pu déterminer qu’elle était corrélée au niveau d’accomplissement personnel et qu’elle varie de façon inverse au degré d’épuisement émotionnel. Ainsi, le syndrome d’épuisement professionnel a une prévalence similaire chez les internes d’outre mer et les internes métropolitains. Des facteurs associés ont pu être identifiés et ouvrent une dimension intéressante pour le dépistage du syndrome d’épuisement professionnel.
Type de document :
Mémoires
Médecine humaine et pathologie. 2016
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [59 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01302620
Contributeur : Bu Carreire Université de Bordeaux <>
Soumis le : jeudi 26 mai 2016 - 12:56:54
Dernière modification le : mercredi 23 août 2017 - 16:30:37
Document(s) archivé(s) le : samedi 27 août 2016 - 10:13:49

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01302620, version 1

Collections

Citation

Romain Bergonnier. Syndrome d’épuisement professionnel et qualité de vie des internes de médecine générale de l’île de La Réunion. Médecine humaine et pathologie. 2016. 〈dumas-01302620〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

146

Téléchargements de fichiers

199