Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Place d'un traitement anti-TNF alpha en monothérapie dans la réctocolite hémorragique : résultats d'une étude rétrospective, multicentrique, sur 13 ans

Résumé : Introduction :
Le traitement anti-TNF associé aux thiopurines est l'option thérapeutique la plus efficace pour atteindre une cicatrisation muqueuse dans la rectocolite hémorragique. Cette association est cependant peu utilisée en pratique courante, devant la crainte d’effets secondaires. Nous avons évalué l’efficacité à court terme et à long terme ainsi que les effets secondaires de la monothérapie anti-TNF dans la RCH.
Méthodes :
Il s’agissait d’une étude rétrospective multicentrique, au cours de laquelle étaient inclus les patients atteints de RCH traites consécutivement par anti-TNF débuté en monothérapie. L'évaluation portait sur l'efficacité à court et à long terme, et la survenue d'effets secondaires. La nécessité d’une optimisation du traitement ou de l’ajout d’un immunosuppresseur était également évaluée.
Résultats :
116 patients atteints de RCH ont reçu de l’infliximab (n = 98, 84,5%), ou de l’adalimumab (n = 18, 15,5%) en monothérapie. La durée moyenne de suivi était de 31,4 mois. À court terme, (4 à 12 semaines), une rémission clinique était observée chez 68 patients (59,7%). À long terme, l’optimisation du traitement anti-TNF était nécessaire chez 63 patients (55,3%), et 14 patients (12,7%) ont nécessité l’ajout d’un traitement immunosuppresseur. À la date des dernières nouvelles, 77 (76,2%) des 102 patients traités en monothérapie étaient en rémission clinique, avec une probabilité cumulée de rester sous anti-TNF à 3 ans de 63% ; 11 des 14 patients sous combothérapie étaient en rémission clinique. En analyse bivariée, la présence d’une corticothérapie systémique lors de l’initiation du traitement anti-TNF était un facteur prédictif de mise sous immunosuppresseur (p = 0,042).
Conclusion :
Ce travail démontre une efficacité à court terme et à long terme de la monothérapie anti-TNF moyennant une optimisation du traitement. Seuls 12,7% des patients ont nécessité l’introduction d’un traitement immunosuppresseur au cours du suivi.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadatas

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01302859
Contributor : Bibliothèque Universitaire de Médecine Nice <>
Submitted on : Friday, April 15, 2016 - 11:45:56 AM
Last modification on : Tuesday, May 26, 2020 - 6:50:40 PM
Long-term archiving on: : Saturday, July 16, 2016 - 12:21:23 PM

Identifiers

  • HAL Id : dumas-01302859, version 1

Citation

Ophélie Antunes. Place d'un traitement anti-TNF alpha en monothérapie dans la réctocolite hémorragique : résultats d'une étude rétrospective, multicentrique, sur 13 ans. Médecine humaine et pathologie. 2015. ⟨dumas-01302859⟩

Share

Metrics

Record views

110

Files downloads

494