Utilisation de l'adrénaline dans les réactions anaphylactiques‎ : taux de recours selon les intervenants, réponse au traitement et complications

Résumé : Au cours des réactions anaphylactiques, le recours à l'adrénaline et la prise en charge de l'anaphylaxie selon le contexte et la qualification du praticien sont mal connus. Objectif Réaliser une analyse descriptive sur le recours à l’adrénaline dans les réactions anaphylactiques, ainsi que sur l'évolution clinique du patient et les complications consécutives à son usage. Matériel et Méthode Les dossiers de réactions anaphylactiques de grade ≥ II survenues au CHU de Rouen et au CH du Havre entre 2011 et 2015 ont été analysés. Les réactions avaient lieu en contexte per-anesthésique ou non. En dehors du bloc opératoire, les intervenants étaient classés en médecins spécialisés dans l'urgence ou non. Les caractéristiques de prise en charge initiale et secondaire, l'évolution des patients et les complications liées à l'utilisation de l'adrénaline étaient recueillies. Résultats Deux cent soixante-deux patients ont été inclus, 83 ayant fait une réaction anaphylactique en contexte per-anesthésique, et 179 ayant fait une réaction hors contexte per-anesthésique. En contexte peranesthésique,les médecins anesthésistes utilisaient l'adrénaline dans 89% des réactions. Hors contexte per-anesthésique, les médecins spécialisés dans l'urgence l’utilisaient dans 52% des cas et les médecins non spécialisés dans 17% (p < 0,001). Hors contexte per-anesthésique 34% des patients n'ayant pas reçu d'adrénaline ont évolué défavorablement contre 16% des patients en ayant reçu (OR = 2,9 IC95%[1.3; 7,1] p=0.005). Des complications à type d’oedème aigu du poumon, de troubles du rythme et de cardiomyopathie de stress ont été retrouvées après injections de fortes doses d'adrénaline IV. Conclusion Hors contexte per-anesthésique l'adrénaline reste peu et mal utilisée, en particulier par les médecins non spécialisés dans l'urgence. Ces derniers sont pourtant très exposés aux réactions anaphylactiques intra-hospitalières graves. Nous proposons des mesures pour encourager le recours à l'adrénaline tout en limitant le risque de surdosage.
Type de document :
Mémoires
Médecine humaine et pathologie. 2016
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [9 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01303789
Contributeur : Bibliothèque Universitaire Rouen <>
Soumis le : lundi 18 avril 2016 - 16:20:53
Dernière modification le : jeudi 7 décembre 2017 - 12:34:13
Document(s) archivé(s) le : mardi 19 juillet 2016 - 14:51:48

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01303789, version 1

Citation

Victoria Leblanc. Utilisation de l'adrénaline dans les réactions anaphylactiques‎ : taux de recours selon les intervenants, réponse au traitement et complications. Médecine humaine et pathologie. 2016. 〈dumas-01303789〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

75

Téléchargements de fichiers

92