Place du médecin généraliste dans la prise en charge de l'infection tuberculeuse latente en partenariat avec le centre de lutte antituberculeuse des Alpes-Maritimes

Résumé : INTRODUCTION :
La tuberculose est la deuxième cause infectieuse de mortalité dans le monde d’après l’OMS. Son éradication se heurte à l’infection tuberculeuse latente, principale source de nouveaux cas de tuberculose. L’épidémiologie des Alpes-Maritimes, supérieure à la moyenne nationale, justifie une organisation rigoureuse et la collaboration avec les différents acteurs locaux. Il existe peu de travaux dans la littérature s’intéressant au rôle du MG dans ce contexte, nous conduisant ainsi à réaliser ce travail de thèse.
OBJECTIF :
L’objectif principal de notre étude est d’analyser la place du MG dans le suivi d’une Infection tuberculeuse latente en partenariat avec le CLAT des Alpes-Maritimes.
MATÉRIEL ET MÉTHODES:
Nous avons réalisé une étude monocentrique, descriptive et rétrospective, entre novembre 2012 et novembre 2014. Elle comporte deux parties distinctes. Dans un premier temps, un recueil de données a été effectué concernant tous les dossiers de patients atteints d’ITL dans les dossiers du CLAT. Dans un second temps, un questionnaire a été envoyé aux MG à qui le CLAT a adressé les patients porteurs d’ITL pour assurer leur prise en charge.
RÉSULTATS :
Durant la période étudiée, 20 patients atteints d’ITL ont été confiés à leur Médecin Généraliste parmi les 223 diagnostiquées par le CLAT. Recueil de données dans les dossiers : Les coordonnées du MG ont été renseignées dans le dossier dans 54% des cas. Parmi ces MG, 74% ont reçu une lettre les informant de la situation de leur patient et 9% ont pris en charge leurs patients atteints d’ITL.
Questionnaire : Parmi les MG interrogés, 57% affirment que le dépistage et le suivi d’ITL font partie de l’activité des MG. Mais ils estiment également que cette prise en charge est difficile, l’observance de leur patient étant notifié dans un cas sur deux comme facteur limitant. Seulement 43% des MG estiment être suffisamment formés par le CLAT.
DISCUSSION :
L’observance des patients est un enjeu primordial et pourrait être améliorée par un partenariat entre le MG et les structures spécialisées, afin d’obtenir la meilleure adhésion possible du patient au traitement. Nos résultats attirent l’attention sur la nécessité de développer la formation des MG. D’où le projet de créer une fiche synthétique que le CLAT pourra joindre au courrier pour le MG afin de faciliter le suivi des patients.br> CONCLUSION :
Le MG est un acteur essentiel dans la lutte antituberculeuse. À travers sa relation privilégiée avec ses patients et sa connaissance du terrain de proximité, il peut agir afin d’améliorer l’adhésion au traitement et participer de plein droit à la lutte antituberculeuse.
Type de document :
Mémoires
Médecine humaine et pathologie. 2015
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [23 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01307017
Contributeur : Bibliothèque Universitaire De Médecine de Nice <>
Soumis le : mardi 26 avril 2016 - 10:01:08
Dernière modification le : jeudi 11 janvier 2018 - 16:34:42
Document(s) archivé(s) le : mercredi 27 juillet 2016 - 11:40:14

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01307017, version 1

Citation

Axelle Gaillard. Place du médecin généraliste dans la prise en charge de l'infection tuberculeuse latente en partenariat avec le centre de lutte antituberculeuse des Alpes-Maritimes. Médecine humaine et pathologie. 2015. 〈dumas-01307017〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

139

Téléchargements de fichiers

526