Étude observationnelle explorant le lien entre la réactivité émotionnelle et les perturbations du sommeil chez les patients souffrant de troubles affectifs bipolaires en période intercritique

Résumé : Les troubles bipolaires de l’humeur ont une expression clinique hétérogène trop peu considérée. Bien que les mécanismes physiopathologiques restent méconnus, la littérature scientifique va dans le sens d’une pathologie multi-systémique perturbant de multiples dimensions. Parmi ces dimensions, deux font l’objet de recherche approfondie du fait de leur implication tout au long de l’expression de la maladie, qu’il s’agisse d’épisodes thymiques aigus ou de période intercritique : la réactivité émotionnelle et les troubles du sommeil. Cette thèse porte sur le lien pouvant exister entre ces deux dimensions, lien faisant l’objet de très peu de recherches à ce jour. Une première partie envisage une revue de la littérature de chacune des dimensions de manière indépendante puis du rapport étroit les reliant. La deuxième partie consiste en une étude observationnelle réalisée au Centre Expert Bipolaire de Bordeaux. L’objectif de cette étude est d’étudier le lien entre la réactivité émotionnelle et la qualité du sommeil chez les patients souffrant de troubles affectifs bipolaires en période intercritique. Dans un premier temps nous avons observé les caractéristiques cliniques globales de l’échantillon (N=51). Dans un second temps, nous avons étudié les caractéristiques du sommeil selon le profil de régulation émotionnelle et enfin en affinant la dimension émotionnelle selon qu’elle aille dans le sens d’une activation (hyperréactivité émotionnelle) ou d’une inhibition (hyporéactivité émotionnelle). Au total, si les paramètres cliniques globaux ne semblent pas perturbés, l’intégration de la dimension émotionnelle permet de mettre en évidence de manière significative une altération des paramètres du sommeil. Les patients ayant un dysfonctionnement émotionnel rapportent un sommeil de moins bonne qualité dans son ensemble, une latence à l’endormissement plus importante, un sommeil moins efficient et davantage de recours à une médication du sommeil. Ces résultats vont dans le sens de la littérature, renforçant l’hypothèse d’un mécanisme multidimensionnel intégrant le fonctionnement émotionnel et celui du sommeil chez les patients bipolaires en période intercritique. Ils doivent inciter le clinicien, à l’aide d’échelles simples, à intégrer ces dimensions dans la prise en charge des patients au long cours.
Type de document :
Mémoires
Médecine humaine et pathologie. 2016
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [246 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01307870
Contributeur : Bu Carreire Université de Bordeaux <>
Soumis le : mardi 26 avril 2016 - 18:07:40
Dernière modification le : mercredi 23 août 2017 - 16:34:02
Document(s) archivé(s) le : mardi 15 novembre 2016 - 14:01:24

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01307870, version 1

Collections

Citation

Alexandre Fournier. Étude observationnelle explorant le lien entre la réactivité émotionnelle et les perturbations du sommeil chez les patients souffrant de troubles affectifs bipolaires en période intercritique. Médecine humaine et pathologie. 2016. 〈dumas-01307870〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

98

Téléchargements de fichiers

420