Comparaison de trois stratégies de dépistage des bactéries multirésistantes en réanimation chirurgicale

Résumé : Introduction : Les recommandations nationales de 2009 sur la prévention de la transmission croisée préconisent un dépistage systématique du staphylocoque doré résistant à la méticilline (SARM) par écouvillonnage nasal. Pour les entérobactéries à béta-lactamases à spectres étendus (EBLSE), le dépistage doit être réalisé par écouvillonnage rectal. Les pratiques au sein des réanimations sont hétérogènes. Le but de notre étude est de comparer la rentabilité de 3 stratégies de dépistage des BMR définis selon l’incidence de portage des BMR au cours de 3 périodes. Matériel et Méthodes : Nous avons réalisé une étude rétrospective, descriptive, monocentrique, réalisée dans un service de réanimation chirurgicale adulte de 19 lits en région parisienne. Tous les patients hospitalisés ont été inclus. Les prélèvements ont été réalisés à l’admission du patient puis de manière hebdomadaire. Seuls les prélèvements des sites de dépistage choisis au cours des trois périodes ont été analysés. La période 1, du 01/01/2009 au 31/08/2009, durant laquelle 598 patients ont été inclus et dépistés au niveau des narines, aisselles, scarpas, et pharynx; la période 2, du 31/05/2011 au 31/12/2011, durant laquelle 447 patients ont été inclus et dépistés au niveau des narines et scarpas et la période 3, du 01/01/2012 au 31/08/2012, durant laquelle 563 patients ont été inclus et dépistés au niveau des narines, aisselles et rectum ; pour un total de 8951 prélèvements. Résultats : Les incidences de portage d’EBLSE étaient de 1,5%, 2,24% et 4,4% sur les périodes 1, 2 et 3 ; respectivement. L’incidence du portage de EBLSE augmentait significativement au cours du temps (p<0,05). Les incidences de portage de SARM étaient de 1,17%, 1,12% et 0,35% sur les périodes 1, 2 et 3 ; respectivement. L’incidence du portage de SARM diminuait au cours du temps (p>0,05). L’incidence de prélèvements rectaux positifs était significativement plus importante durant la période 3 comparé à l’incidence des prélèvements positifs de scarpas à la période 1 et 2 (p<0,05). Il n’a pas été objectivé de différence de délai de positivité ou de saisonnalité pour l’acquisition d’une EBLSE ou d’un SARM au cours des 3 périodes. Discussion : Notre étude suggère que l’écouvillonnage du rectum permet une meilleure identification du portage d’EBLSE par rapport aux autres sites, en particulier les scarpas. L’écouvillonnage nasal reste indispensable pour le dépistage des SARM.
Type de document :
Mémoires
Médecine humaine et pathologie. 2016
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [34 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01310528
Contributeur : Université Paris Descartes - Scd <>
Soumis le : lundi 2 mai 2016 - 16:52:31
Dernière modification le : mercredi 23 août 2017 - 16:31:08
Document(s) archivé(s) le : mardi 15 novembre 2016 - 18:59:15

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01310528, version 1

Citation

Jean-Baptiste Peretout. Comparaison de trois stratégies de dépistage des bactéries multirésistantes en réanimation chirurgicale. Médecine humaine et pathologie. 2016. 〈dumas-01310528〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

70

Téléchargements de fichiers

182