État des lieux des transferts néonataux et des pratiques de rapprochements maternels en 2013 au centre hospitalier régional et universitaire de Brest

Abstract : Objectifs : Effectuer un état des lieux des transferts néonataux du 1er janvier 2013 au 31 décembre 2013 inclus au Centre Hospitalier Régional et Universitaire (CHRU) de Brest et étudier la population concernée par ces transferts postnataux (TPN). Puis dans un second temps, évaluer les actions de rapprochements maternels dans le cadre de ces hospitalisations néonatales non programmées. Patients et Méthodes : Une étude descriptive rétrospective sur l'année calendaire 2013 a été menée. Dans un premier temps, ont été inclus tous les nouveau-nés transférés depuis les centres du Réseau de Périnatalité de Bretagne Occidentale (RPBO) vers le CHRU de Brest jusqu'à leur 7e jour de vie. Puis l'étude s'est intéressée aux mères ayant été rapprochées ou non de leur(s) enfant(s) dans le cadre de ces hospitalisations. Des variables pour ces 2 populations ont été retenues et extraites respectivement à partir des comptes-rendus d'hospitalisation et des dossiers maternels. Résultats : Ont été identifiés 90 nouveau-nés transférés dont 44 ont été accueillis en néonatologie, 44 en réanimation néonatale et 2 en unité « koala ». Les nouveau-nés transférés sont le plus souvent nés après 37 SA, de sexe masculin et ont présenté des difficultés d'adaptation à la vie extra-utérine, ce qui explique les transferts essentiellement le jour de la naissance. La prématurité, quant à elle, justifie 45,5% des transferts. En ce qui concerne les mères, seulement la moitié est rapprochée de leur(s) enfant(s). Leur nombre est légèrement supérieur lorsque l'enfant est hospitalisé en réanimation néonatale et/ou qu'il s'agit d'un allaitement maternel. La plupart de ces femmes, ayant majoritairement accouchée par voie basse, arrive au CHRU le même jour que leur nouveau-né. Conclusion : Cette étude permet de rendre compte d'une stratégie anténatale bien menée au sein du RPBO quant à la prise en charge vis à vis du terme de naissance. Au vu des résultats, il apparaît difficile d'abaisser davantage le taux de TPN. Les perspectives d'évolution se baseraient éventuellement sur une plus grande vigilance du travail, des enfants à terme, de sexe masculin et sur un renforcement d'une prise en charge précoce au moment de la naissance. En ce qui concerne le rapprochement mère-enfant (RME), malgré une amélioration depuis 2007, une part non négligeable de femmes restent encore éloignées de leur(s) enfant(s). Au vu des effets indésirables de ces séparations, il faut continuer à encourager ces démarches de proximité dès que cela est possible. Les alternatives au RME demeurent encore à explorer.
Type de document :
Mémoires
Sciences du Vivant [q-bio]. 2015
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [11 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01320105
Contributeur : Ubo Santé <>
Soumis le : lundi 23 mai 2016 - 14:16:40
Dernière modification le : mercredi 23 août 2017 - 16:32:06

Licence


Distributed under a Creative Commons Paternité - Pas d'utilisation commerciale - Pas de modification 4.0 International License

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01320105, version 1

Collections

Citation

Maëva Le Bourligu. État des lieux des transferts néonataux et des pratiques de rapprochements maternels en 2013 au centre hospitalier régional et universitaire de Brest. Sciences du Vivant [q-bio]. 2015. 〈dumas-01320105〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

91

Téléchargements de fichiers

71