Contributions à une étude de l'intonation du Luo parlé au Kenya

Résumé : Dans les pays où la langue officielle est une langue étrangère, les langues vernaculaires continuent à être employées sur d'assez vastes domaines et souvent dans toutes les circonstances de la vie, mis à part les rapports avec les autorités nationales. Le dictionnaire du français contemporain donne comme explication du terme "langue vernaculaire" la définition que voici : « langue indigène propre au pays ». En Afrique, il y a presque un millier de langues vernaculaires. L'histoire des langues africaines est difficile à faire, faute de textes. Avant la colonisation, on ne sait pratiquement rien de la sociologie linguistique africaine, et le degré de résistance ou de fragilité des langues africaines est lié non seulement à des avatars des sociétés où elles sont parlées, mais encore à des facteurs démographiques et à d'autres variables qui ne sont pas toujours faciles à expliquer. En Afrique anglophone, les puissances anglo-germaniques tendirent plutôt vers l'emploi des langues locales et c'est pourquoi ces langues sont restées intactes.
Type de document :
Mémoires
Linguistique. 1982
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [2 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01329567
Contributeur : Ben Ogumbo <>
Soumis le : jeudi 9 juin 2016 - 13:51:56
Dernière modification le : mercredi 14 mars 2018 - 16:40:46

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01329567, version 1

Collections

Citation

Irène Othieno. Contributions à une étude de l'intonation du Luo parlé au Kenya. Linguistique. 1982. 〈dumas-01329567〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

67

Téléchargements de fichiers

42