Les anticoagulants oraux directs dans la prévention secondaire des accidents vasculaires cérébraux chez les patients atteints de fibrillation auriculaire

Résumé : L’accident vasculaire cérébral reste aujourd’hui la troisième cause de décès dans le monde. C’est pourquoi, il est indispensable de prévenir son apparition, en administrant aux patients à risques et notamment à ceux atteints de fibrillation auriculaire une molécule anticoagulante. Les antivitamine K étaient jusqu’alors les seuls anticoagulants par voie orale disponibles sur le marché. Depuis 2008, sont apparus sur le marché trois nouveaux anticoagulants oraux directs qui ont obtenus l’indication dans la prévention secondaire des patients atteints de fibrillation auriculaire. Le rivaroxaban, l’apixaban et le dabigatran ont l’avantage de ne pas avoir de monitoring biologique régulier. Cependant, actuellement, se pose toujours le problème de la gestion du risque hémorragique et particulièrement de l’absence d’antidote.
Type de document :
Mémoires
Sciences pharmaceutiques. 2015
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [14 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01346565
Contributeur : Bu Santé Upjv <>
Soumis le : mardi 19 juillet 2016 - 11:32:14
Dernière modification le : mercredi 23 août 2017 - 16:32:39

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01346565, version 1

Collections

Citation

Émeline Henon. Les anticoagulants oraux directs dans la prévention secondaire des accidents vasculaires cérébraux chez les patients atteints de fibrillation auriculaire. Sciences pharmaceutiques. 2015. 〈dumas-01346565〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

54

Téléchargements de fichiers

572