Impact du délai de déclenchement chez les patientes présentant une rupture prématurée des membranes à terme avec un prélèvement vaginal négatif

Résumé : L’absence de travail spontané, il existe un risque infectieux pour lequel il convient de déclencher l’accouchement dans les 48 heures. Cependant, la crainte d’un sur-risque de césarienne en cas de déclenchement sème le doute dans les esprits. Le but de cette étude est de comparer deux délais de déclenchement (plus ou moins de 36 heures) en taux de césariennes et en taux d’infections materno-fœtales (IMF). Materiels et méthodes : Il s’agit d’une étude de cohorte rétrospective descriptive et analytique portant sur 237 patientes de janvier à décembre 2014 à la maternité de Bordeaux. Nous avons comparé deux populations de patientes ayant une grossesse physiologique et ayant rompu les membranes à plus de 36 SA avec un prélèvement vaginal négatif. Un 3e groupe était analysé, correspondant aux patientes ayant un travail spontané. Résultats : Il n’y avait pas de différence en termes de taux de césariennes si les patientes étaient déclenchées à plus ou moins de 36 heures (8,8% versus 9,7%, p= 0,90). Il n’y avait pas non plus de différence de taux d’IMF selon le délai de déclenchement (32,4% versus 19,4%, p= 0,40). 90,9% des patientes avaient un travail spontané dans les 25 premières heures. Leur voie d’accouchement n’étaient pas différentes des patientes déclenchées. Le taux d’IMF chez ces patientes était semblable aux patientes ayant été déclenchées (22% versus 17%, p= 0,78%). Discussion et conclusion : Ainsi, le taux de césarienne et d’IMF ne varient pas en fonction du délai de déclenchement si celui-ci est inférieur à 48 heures. Sous conditions d’un col favorable, nous pourrions alors proposer un déclenchement immédiat aux femmes qui le désirent.
Type de document :
Mémoires
Médecine humaine et pathologie. 2016
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [33 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01347562
Contributeur : Bu Carreire Université de Bordeaux <>
Soumis le : jeudi 21 juillet 2016 - 11:24:13
Dernière modification le : mercredi 23 août 2017 - 16:41:27

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01347562, version 1

Collections

Citation

Clémentine Mottaz. Impact du délai de déclenchement chez les patientes présentant une rupture prématurée des membranes à terme avec un prélèvement vaginal négatif. Médecine humaine et pathologie. 2016. 〈dumas-01347562〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

78

Téléchargements de fichiers

186