Devenir et tolérance à 6 mois des contraceptions de longue durée d’action posées au cours d’une IVG chirurgicale (2013-2015) au CPEF de Bayonne

Résumé : Objectifs : Depuis plus de dix ans, le nombre d’IVG en France est stable aux alentours de 210 000 par an. Moins de femmes y ont recours, mais de manière plus souvent répétée. Pour limiter ce phénomène, les contraceptions de longue durée d’action (LARC) sont recommandées. Mais les femmes conservent-elles à six mois les DIU et les implants posés per-IVG chirurgicale? Comment les tolèrent-elles? Méthode : Pour répondre à ces questions nous avons mené une étude de cohorte historique au centre de planification de l’hôpital de Bayonne. Au total, 150 femmes majeures ayant choisi un DIU ou un implant posé au cours d’une IVG chirurgicale entre juin 2013 et mai 2015 ont été incluses. Parmi elles 84 ont répondu à un questionnaire téléphonique en janvier et février 2016. Résultats : Le taux de maintien des LARC à six mois de la pose était de 78,6% (IC 95% [68,3–86,8]). Les femmes ayant opté pour un implant sous cutané le conservaient à 88,9% (IC 95% [65,3–98,6]) à six mois et 66,7% à un an. Si plus de la moitié considérait sa tolérance bonne (44,4%) voire très bonne (11,1%), la majorité signalait un changement de profil de saignements (règles irrégulières, abondantes ou spottings) et 27% une prise de poids. Les patientes ayant choisi un DIU le conservaient dans 75,8% (IC 95% [63,3–85,5]) des cas à 6 mois et 57,4% à un an. Les femmes conservaient d’avantage les DIU au cuivre que les hormonaux à six mois (82,2% IC 95% [67,9-92] et 61,9% [38,4-81,9] respectivement) et un an (67,6% et 40% respectivement). La tolérance des DIU au cuivre était bonne voire très bonne pour 73,4% des femmes malgré une majoration des saignements chez la majorité d’entre elles. La tolérance des DIU hormonaux était bonne ou très bonne dans 57,1% des cas et les retraits liés à un mauvais positionnement, un désir de grossesse ou un ensemble d’effets secondaires. Conclusion : La majorité des patientes gardent le LARC à 6 mois et le tolèrent bien. Une meilleure information et un suivi plus important pourraient améliorer leur satisfaction.
Type de document :
Mémoires
Médecine humaine et pathologie. 2016
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [73 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01356264
Contributeur : Bu Carreire Université de Bordeaux <>
Soumis le : jeudi 25 août 2016 - 12:47:03
Dernière modification le : mercredi 23 août 2017 - 16:29:29
Document(s) archivé(s) le : samedi 26 novembre 2016 - 16:47:01

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01356264, version 1

Collections

Citation

Morgane Mayenc. Devenir et tolérance à 6 mois des contraceptions de longue durée d’action posées au cours d’une IVG chirurgicale (2013-2015) au CPEF de Bayonne. Médecine humaine et pathologie. 2016. 〈dumas-01356264〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

172

Téléchargements de fichiers

95