« Du temps, en corps… » : quelles temporalités au cours de la maladie grave ?

Résumé : La maladie cancéreuse pose inévitablement la question du temps et de la temporalité. Le diagnostic marque d’emblée une rupture dans la vie de la personne. Les hospitalisations, les soins et les traitements rythment le quotidien des malades. Parallèlement, l’ensemble de leurs repères sont bouleversés, qu’ils soient de nature corporelle, psychologique, sociale, familiale ou spirituelle. L’approche psychomotrice permet à ces malades de se réapproprier leur histoire psychocorporelle construite dès le plus jeune âge et déployée tout au long de leur vie. Par la spécificité de sa démarche, le psychomotricien accompagne le réinvestissement identitaire de la personne malade. Il soutient ce cheminement pour permettre au patient de rester inscrit dans une temporalité qui lui est propre et de retrouver, via le lien à son corps, un sentiment de soi.
Type de document :
Mémoires
Médecine humaine et pathologie. 2016
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [5 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01360182
Contributeur : Nadège Leray <>
Soumis le : lundi 5 septembre 2016 - 15:00:05
Dernière modification le : mercredi 21 mars 2018 - 18:57:48
Document(s) archivé(s) le : mardi 6 décembre 2016 - 13:35:15

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01360182, version 1

Collections

Citation

Claire Pertron. « Du temps, en corps… » : quelles temporalités au cours de la maladie grave ?. Médecine humaine et pathologie. 2016. 〈dumas-01360182〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

148

Téléchargements de fichiers

97