Comparaison des scores d'agressivité latente chez des patients présentant des TOC avec et sans personnalité obsessionnelle

Résumé : Introduction
Les TOC sont une pathologie fréquente et invalidante, pouvant ou non être accompagnés d'un trouble de personnalité obsessionnelle-compulsive (POC) comorbide. L'ambivalence interpersonnelle (AIP) et l'agressivité latente (AgL) sont des concepts psychanalytiques tenant une place importante dans la compréhension des TOC. Notre hypothèse principale est que l'AgL, faisant partie de l'AIP, serait plus importante lorsqu'une POC est présente.
Méthodes
27 patients présentant des TOC ont été inclus, entre le 15 octobre 2015 et le 9 mars 2016, dans notre étude clinique, ouverte, descriptive, et comparative. Nous avons comparé l'AgL, à l'aide de l'autoquestionnaire le RIBAQ-R, entre deux groupes: un groupe A présentant une POC et un groupe B n'ayant pas de POC. La sévérité des troubles a été évaluée à l'aide de la Y-BOCS, mais aussi de l'OCI-R pour la sévérité des dimensions cliniques du TOC. Un ajustement sur la dépression a été réalisé.
Résultats
Le score d'AgL tendait à être supérieur dans le groupe A comparativement au groupe B (0,999 vs 0,718; p=0,056). Nous n'avons pas retrouvé de différence significative pour les autres sous-scores de la RIBAQ-R. Ces résultats n'ont pas été modifiés après ajustement sur la dépression. Cependant, la RIBAQ-agression apparait comme étant liée de façon significative à la POC lorsque nous ajustons sur l'OCI rangement (p=0,045). L'âge de début des troubles et le niveau d'éducation étaient significativement et respectivement plus faible (12,08 vs 21,13 ans) et supérieur dans le groupe A comparativement au groupe B (p respectivement à 0,019 et 0,003).
Discussion
Les résultats de notre objectif principal se sont approchés du seuil de significativité, avec une AgL tendant à être supérieure dans le groupe avec POC. Ce résultat va dans le sens de notre hypothèse: l'AgL aurait une grande place dans la clinique du TOC, semblant d'autant plus importante lorsqu'une POC est présente. De plus, l'AgL serait plus importante chez les patients présentant une POC comparativement à ceux n'en présentant pas lorsque la dimension clinique rangement est prise en compte. Les troubles débuteraient plus jeune lorsqu'une POC est présente. Ce résultat est concordant avec la théorie psychanalytique freudienne selon laquelle la névrose obsessionnelle débuterait le plus souvent dans l'enfance. Les patients présentant une POC étaient significativement plus nombreux à avoir fait des études universitaires. Ceci est concordant avec la symptomatologie de la POC.
Type de document :
Mémoires
Médecine humaine et pathologie. 2016
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [77 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01360912
Contributeur : Bibliothèque Universitaire De Médecine de Nice <>
Soumis le : mardi 6 septembre 2016 - 14:27:45
Dernière modification le : jeudi 11 janvier 2018 - 16:33:41
Document(s) archivé(s) le : mercredi 7 décembre 2016 - 13:24:23

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01360912, version 1

Citation

Ambre Gazzera-Clais. Comparaison des scores d'agressivité latente chez des patients présentant des TOC avec et sans personnalité obsessionnelle. Médecine humaine et pathologie. 2016. 〈dumas-01360912〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

115

Téléchargements de fichiers

89