Identification de facteurs prédictifs de survie chez les patients traités par chimioembolisation pour carcinome hépato cellulaire

Résumé : Introduction : La chimioembolisation (CEL) est le traitement le plus utilisé dans le monde pour la prise en charge du carcinome hépatocellulaire (CHC). Il s’agit du traitement de choix des patients classés BCLC B mais ce groupe de patient est très hétérogène. L’objectif de cette étude est d’identifier des facteurs prédictifs de survie en incluant les paramètres de l’inflammation et d’évaluer les scores pronostics existants. Méthodes : 127 patients traités pour CHC par 2 CEL consécutives entre janvier 2005 et juin 2014 au CHU de Bordeaux ont été inclus dans l’étude. La plupart avaient une cirrhose d’origine alcoolique (31%), étaient Child Pugh A (87%) et appartenaient au groupe BCLC B (43%). Résultats : La survie médiane de la population était de 24,9 mois. Dans ce travail, l’IMC > 30 kg/m² (RR : 2,15), l’albumine < 35 g/L (RR : 2,64), le statut OMS ≥ 1 (RR : 2,37), l’αFP ≥ 100 ng/mL (RR : 3,77) et la réponse tumorale radiologique (RR : 0,36) étaient des facteurs pronostics identifiés comme statistiquement significatifs (p < 0,01). A partir de ces 5 caractéristiques, nous avons créé le score pondéré ARAPI séparant 2 groupes pronostics distincts. Les patients avec un score ≤ 1 avaient une médiane de survie de 38 mois contre 13,2 mois pour les patients ayant un score > 1 (p < 0,001). Dans un second temps, nous avons créé le score ARA en conservant uniquement l’Albumine, la Réponse radiologique et l’Alpha foeto protéine attribuant 1 point pour chaque valeur péjorative. La présence d’un seul facteur péjoratif était associée à une franche diminution de la médiane de survie (15,4 mois) contrairement à ceux n’en ayant aucun! (37,9 mois). Les scores ARAPI et ARA avaient des c-index respectivement de 0,71 et 0,65, supérieurs aux autres scores pronostics existants (ART : 0,58, ABCR : 0,62) ou seul le score HAP pouvait rivaliser (c-index : 0,68). Aucun paramètre de l’inflammation n’apparaissait comme pronostic en analyse multivariée. Conclusion : L’IMC > 30 kg/m², l’albumine < 35 g/L, le statut OMS ≥ 1, l’αFP ≥ 100 ng/mL et la réponse tumorale radiologique sont des facteurs pronostics chez les patients traités par CEL pour CHC. Les scores ARA et ARAPI construits à partir de ces variables ont des performances pronostiques supérieures aux scores pronostics existants dans notre population.
Type de document :
Mémoires
Médecine humaine et pathologie. 2015
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [58 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01362077
Contributeur : Bu Carreire Université de Bordeaux <>
Soumis le : jeudi 8 septembre 2016 - 10:23:33
Dernière modification le : mercredi 23 août 2017 - 16:29:00
Document(s) archivé(s) le : vendredi 9 décembre 2016 - 12:42:36

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01362077, version 1

Collections

Citation

Romain Cormons. Identification de facteurs prédictifs de survie chez les patients traités par chimioembolisation pour carcinome hépato cellulaire. Médecine humaine et pathologie. 2015. 〈dumas-01362077〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

137

Téléchargements de fichiers

231