Évaluation de la compréhension de l'ordonnance par la personne âgée de plus de 65 ans non dépendante, à la sortie d'une consultation pour une pathologie aiguë en médecine générale : à propos de 55 consultations chez des patients varois

Résumé : Introduction:
La consultation de médecine générale en pathologie aiguë donne lieu à une prescription médicale qui contient de nouvelles thérapeutiques pour les patients. Notre travail évalue la compréhension de cette nouvelle prescription par les patients âgés de plus de 65 ans dans le cadre d'une pathologie aiguë au décours de la consultation.
Matériel et méthode :
Notre objectif est d'évaluer la proportion d'ordonnances mal comprises par les patients, de rechercher un lien entre compréhension et facteurs socioculturels, et de voir si la compréhension de l'ordonnance peut être améliorée par la remise d'un "pilulier virtuel". Nous avons réalisé une étude quantitative, observationnelle, descriptive et analytique chez 55 patients dans le Var; elle a été réalisée à l'aide d'un questionnaire anonyme sous formes de questions à choix multiples et de deux tableaux à remplir. Le questionnaire était rempli lors d'un entretient à la sortie de la consultation de médecine générale pour une pathologie aiguë.
Résultats:
Nous avons interrogé 55 patients dans 6 cabinets médicaux de la ville de Fréjus. Les résultats montrent que 23 patients (41.81%) n'avaient pas compris leur ordonnance. L'indication des traitements n'était pas connue par 15 patients (27.3%) et les effets indésirables des traitements étaient ignorés chez 44 patients (80%). Les patients qui présentaient des difficultés de compréhension trouvaient utile la remise d'un "pilulier virtuel" par leur médecin, afin d'améliorer la prise médicamenteuse (p:0.021851).
Discussion:
Notre étude est une démarche originale, beaucoup de travaux ont été réalisés sur le traitement chronique des seniors en médecine générale, mais aucun lors du traitement médicamenteux de la pathologie aiguë. Nos résultats révèlent qu'il existe une difficulté de compréhension liée à l'âge, et plusieurs moyens simples existent pour améliorer la compréhension de l'ordonnance par nos séniors en pathologie aiguë en médecine générale (améliorer la lisibilité, diminuer le nombre de médicaments, structurer l'ordonnance, identifier les patients à risques...). La délivrance d'un "pilulier virtuel" semble un moyen simple à mettre en œuvre à l'ère de la prescription informatique, et pourrait améliorer la prise médicamenteuse par les patients de plus de 65 ans.
Conclusion:
Nos résultats confirment le peu de données sur le sujet. Il existe bien un lien entre l'âge, les critères socioculturels et la compréhension de l'ordonnance. Un plus grand effectif serait nécessaire pour prouver de manière statistique les tendances identifiées.
Type de document :
Mémoires
Médecine humaine et pathologie. 2016
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [25 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01362235
Contributeur : Bibliothèque Universitaire De Médecine de Nice <>
Soumis le : jeudi 8 septembre 2016 - 13:52:49
Dernière modification le : jeudi 11 janvier 2018 - 16:33:53
Document(s) archivé(s) le : vendredi 9 décembre 2016 - 12:58:59

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01362235, version 1

Citation

Basile Ivacheff. Évaluation de la compréhension de l'ordonnance par la personne âgée de plus de 65 ans non dépendante, à la sortie d'une consultation pour une pathologie aiguë en médecine générale : à propos de 55 consultations chez des patients varois. Médecine humaine et pathologie. 2016. 〈dumas-01362235〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

82

Téléchargements de fichiers

59