Changer de regard sur soi pour mieux fonctionner : étude de l’impact de la psychoéducation sur l’auto-stigmatisation et le fonctionnement psychosocial des patients souffrants de trouble bipolaire

Résumé : Objectifs : Le phénomène d’auto-stigmatisation a des conséquences négatives sur le fonctionnement psychosocial des patients souffrant de trouble bipolaire. La psychoéducation a fait ses preuves dans le trouble bipolaire mais les mécanismes qui sous tendent son efficacité ne sont pas tous déterminés et les données actuelles, sur le fonctionnement psychosocial sont pauvres. Notre hypothèse principale est que la diminution de l’auto-stigmatisation, suite à une prise en charge en psychoéducation, favorise l’amélioration du fonctionnement psychosocial des patients souffrant de trouble bipolaire. Méthodes : 26 patients ont bénéficié d’une prise en charge conventionnelle (TAU) et 22 patients ont bénéficié du programme de psychoéducation Fondamental Campus utilisé au centre expert bipolaire de Bordeaux. Les connaissances (Quizz-BP), les représentations de la maladie bipolaire (MRC-Packs), l’auto-stigmatisation (ISMI) et le fonctionnement psycho-social (QFS) étaient évalués avant (T0) et après 6 mois de prise en charge (T1). Nous avons comparé l’efficacité d’une prise en charge en psychoéducation à une prise en charge conventionnelle (TAU) sur les connaissances, les représentations de la maladie, l’auto-stigmatisation et le fonctionnement psycho-social des patients souffrant de trouble bipolaire. Nous avons ensuite évalué le lien entre une modification de l’auto-stigmatisation et une modification du fonctionnement psychosocial. Résultats : Chez les patients bénéficiant de la psychoéducation, les connaissances, les représentations de la maladie, l’approbation des stéréotypes associés au trouble bipolaire et la satisfaction de fonctionnement étaient significativement améliorés. Chez les patients bénéficiant de la prise en charge conventionnelle, seule les connaissances étaient significativement améliorées. Un lien de corrélation statistiquement significatif a été mis en évidence entre une modification de l’auto-stigmatisation et une modification du fonctionnement psycho-social. Conclusion : Adapter les programmes de psychoéducation afin de permettre de mieux cibler et de réduire le phénomène d’auto-stigmatisation pourrait permettre une amélioration du fonctionnement psycho-social des patients souffrant de trouble bipolaire.
Type de document :
Mémoires
Médecine humaine et pathologie. 2016
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [232 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01367534
Contributeur : Bu Carreire Université de Bordeaux <>
Soumis le : vendredi 16 septembre 2016 - 12:33:06
Dernière modification le : mercredi 23 août 2017 - 16:40:11
Document(s) archivé(s) le : samedi 17 décembre 2016 - 14:59:35

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01367534, version 1

Collections

Citation

Marie Chivé. Changer de regard sur soi pour mieux fonctionner : étude de l’impact de la psychoéducation sur l’auto-stigmatisation et le fonctionnement psychosocial des patients souffrants de trouble bipolaire . Médecine humaine et pathologie. 2016. 〈dumas-01367534〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

163

Téléchargements de fichiers

684