Prise en charge des glaucomes réfractaires par endocyclophotocoagulation‎ : résultats à 6 mois d’une série de 15 cas

Résumé : La prise en charge du glaucome réfractaire n’est pas consensuelle. Depuis plusieurs années, l’endocyclophotocoagulation s’inscrit comme une alternative valable aux techniques conventionnelles de cyclodestruction. Malgré un mode d’action plus sélectif, cette méthode reste peu diffusée en France. L’objectif de cette étude est d’évaluer les résultats à 6 mois de l’endocyclophotocoagulation dans la prise en charge des glaucomes réfractaires. Matériels et méthodes. Il s’agissait d’une série de cas, monocentrique, réalisée au CHU de Rouen. Les patients inclus étaient âgés de plus de 18 ans et présentaient un glaucome réfractaire ou de mauvais pronostic chirurgical. Le critère de jugement principal était la pression intraoculaire. Un succès de traitement était défini par une pression intraoculaire inférieure à 22 mmHg et supérieure à 5 mmHg. Les critères de jugement secondaires étaient le nombre de traitements hypotonisants, l’acuité visuelle et la survenue de complications. Résultats. Quinze patients ont été inclus avec une moyenne d’âge de 59,7 ± 18,0 ans. La pression intraoculaire moyenne préopératoire s’élevait à 39,7 ± 9,4 mmHg. Elle était significativement plus asse au cours suivi : 21,2 ± 10,9 à 1 mois, 22,1 ± 9,7 à 2 mois et 25,4 ± 12,0 à 6 mois. Le taux de succès de traitement était de 65% à 1 mois, 53% à 2 mois et 33% à 6 mois. Le nombre initial de traitements hypotonisants était de 3,1 ± 1,4. Il était réduit à 1,8 ± 1,5 à 1 mois, 2,0 ± 0,9 à 2 mois et 2,3 ± 1,2 à 6 mois. Cette baisse n’était significative qu’à 1 et 2 mois. Deux patients ont présenté une baisse d’acuité visuelle (13%). Au cours du suivi sont survenus 2 cas d’hypotonie (13%) dont un résolutif, 1 cas d’hypertonie compliquant un hyphéma (7%), 1 cas d’oedème maculaire cystoïde (7%), 1 cas de réaction fibrineuse de chambre antérieure (7%) et 1 cas de desamarrage d’implant suturé à la sclère (7%). Discussion. La baisse pressionnelle et le taux de succès de traitement s’inscrivent dans la tranche inférieure des résultats rapportés dans la littérature. Cette constatation est probablement liée à la courbe d’apprentissage de la technique. Son efficacité semble en effet augmenter avec l’expérience chirurgicale. L’incidence des complications recensées est comparable à celle des précédentes études. Conclusion. L’endocyclophotocoagulation se révèle une technique efficace dans la prise en charge des glaucomes réfractaires. Des résultats plus marqués et prolongés devraient être obtenus ultérieurement grâce à notre meilleure connaissance de cet outil thérapeutique prometteur.
Type de document :
Mémoires
Médecine humaine et pathologie. 2016
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [78 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01370200
Contributeur : Bibliothèque Universitaire Rouen <>
Soumis le : jeudi 22 septembre 2016 - 11:05:22
Dernière modification le : jeudi 7 décembre 2017 - 12:34:13

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01370200, version 1

Citation

Étienne Letesson. Prise en charge des glaucomes réfractaires par endocyclophotocoagulation‎ : résultats à 6 mois d’une série de 15 cas. Médecine humaine et pathologie. 2016. 〈dumas-01370200〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

42

Téléchargements de fichiers

137