Évaluation de la perception des facteurs de stress post-accouchement chez les mères lors du séjour en maternité au Gynépôle de Marseille : comparaison entre primipares et multipares

Résumé : Introduction : Le post-partum débute après l’accouchement et se termine par le retour de couche. Caractérisé par de nombreux bouleversements physiques et psychiques le post-partum est une période de vulnérabilité psycho-émotionnelle, et ce dès les premiers jours de vie de l’enfant. Or, très peu d’études s’attardent sur le post-partum précoce, lors du séjour à la maternité. La littérature traitant des facteurs de stress, s’intéresse principalement aux mères primipares aux dépens des multipares. Objectifs : Evaluer la perception des facteurs de stress post-accouchement, par les femmes ayant accouché au CHU de Marseille, durant leur séjour en maternité. Les sous-objectifs : comparer la perception des facteurs de stress entre les primipares et les multipares et évaluer la corrélation des différents facteurs entre eux. Matériels & Méthode : Une étude descriptive, comparative, unicentrique, a été menée entre janvier et juillet 2015 par questionnaire utilisant l’échelle de stress perçu pour les femmes post accouchement (PDPSI) (Razurel et al., 2013). Les deux groupes étudiés étaient les primipares et les multipares ayant accouchées au sein du Gynépôle. Résultats : L’étude a été menée auprès de 204 patientes : 96 primipares et 110 multipares. Pour les deux populations confondues 72,8% des mères perçoivent un stress important quant aux douleurs ressenties lors des contractions utérines, 57,3% concernant la durée du travail et de l’accouchement, 50,9% concernant le pré-travail et 62,6% concernant les douleurs des poussées et de l’expulsion. La comparaison a révélé une perception du stress significativement (p≤ 0.05) plus importante pour les primipares. L’ensemble des différents facteurs de stress étudiés sont, en majorité, corrélés positivement de façon significative (avec p <0.05 et p< 0.001). Conclusion : La primiparité génère une perception du stress plus importante. Néanmoins le facteur « accouchement » est perçu comme le plus stressant pour les deux populations confondues et appelle à la mise en place précoce d’actions dans l’organisation actuelle du suivi post-natal. La prise en charge de cette perception du stress post-accouchement doit être globale et multidisciplinaire face à la corrélation importante entre les différents facteurs que sont : la relation et les soins au nouveau-né, l’allaitement, la fatigue, ainsi que la relation avec les soignants.
Type de document :
Mémoires
Gynécologie et obstétrique. 2016
Liste complète des métadonnées

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01370884
Contributeur : École Universitaire de Maïeutique Marseille Méditerranée (eu3m) <>
Soumis le : lundi 28 novembre 2016 - 15:21:01
Dernière modification le : mercredi 23 août 2017 - 16:32:06
Document(s) archivé(s) le : mardi 14 mars 2017 - 14:27:27

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01370884, version 1

Citation

Émilie Bernard. Évaluation de la perception des facteurs de stress post-accouchement chez les mères lors du séjour en maternité au Gynépôle de Marseille : comparaison entre primipares et multipares. Gynécologie et obstétrique. 2016. 〈dumas-01370884〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

225

Téléchargements de fichiers

268