Persistance des stratégies d’adaptation des membres inférieurs lors de la marche après reconstruction du ligament croisé antérieur chez l’enfant

Résumé : Introduction : Les lésions du ligament croisé antérieur (LCA) ont une incidence croissante chez l’enfant et sa reconstruction en tenant compte des spécificités pédiatriques est désormais bien maîtrisée. Selon la littérature, des troubles de la marche ont été identifiés chez l’adulte souffrant d’instabilité antérieure chronique du genou après rupture du LCA. À notre connaissance, il n’existe pas de série pédiatrique étudiant la biomécanique du membre inférieur après rupture du LCA. L’objectif de notre étude était de savoir si les stratégies d’adaptation du membre inférieur lors de la marche persistaient après la reconstruction du LCA chez l’enfant. Matériel et Méthode : Une étude rétrospective a été réalisée dans le laboratoire de marche de l’Hôpital des Enfants de Toulouse sur une période allant de 2007 à 2015. 34 patients (26 garçons, 8 filles) avec un âge moyen de 13,9 [Symbole] 2 ans, ayant bénéficié d’une reconstruction du LCA unilatérale post-traumatique ont été inclus dans l’étude. Au recul moyen post-opératoire de 24 mois (9 à 58 mois), tous les patients avaient retrouvé leur niveau de sport et étaient asymptomatiques hormis 2 patients se plaignant d’une sensation d’instabilité persistante. La cinématique lors de la marche des membres inférieurs reconstruits a été comparée à celle du côté controlatéral, et à celle d’un groupe contrôle à différentes phases du cycle de marche (au contact initial, à l’amortissement, en fin d’appui et en milieu de phase oscillante). Résultats : La cinématique du membre inférieur reconstruit est différente de celle du groupe contrôle, à toutes les phases du cycle de marche analysées. En effet, la flexion de hanche était significativement plus faible en début d’appui et à l’amortissement, la flexion de genou était significativement plus faible lors de toutes les phases du cycle analysées et l’attaque du pas se faisait en flexion plantaire. En phase oscillante, la flexion dorsale de cheville était plus faible chez les sujets reconstruits que chez les sujets contrôle. Cependant ces anomalies semblent se symétriser au coté controlatéral. Discussion : Ces modifications du pattern de marche correspondent à des compensations articulaires survenant après la rupture du LCA et persistant en post-opératoire malgré l’amélioration clinique des sujets et l’absence d’instabilité.
Type de document :
Mémoires
Médecine humaine et pathologie. 2016
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [46 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01374150
Contributeur : Bu Carreire Université de Bordeaux <>
Soumis le : jeudi 29 septembre 2016 - 19:00:38
Dernière modification le : mercredi 23 août 2017 - 16:29:00
Document(s) archivé(s) le : vendredi 30 décembre 2016 - 15:41:33

Fichier

 Accès restreint
Fichier visible le : 2018-09-07

Connectez-vous pour demander l'accès au fichier

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01374150, version 1

Collections

Citation

Emmanuelle Poinsot. Persistance des stratégies d’adaptation des membres inférieurs lors de la marche après reconstruction du ligament croisé antérieur chez l’enfant . Médecine humaine et pathologie. 2016. 〈dumas-01374150〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

49