Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Chimiothérapie en réanimation pour la prise en charge des défaillances d'organes liées aux cancers solides

Résumé : Contexte: Les cancers solides peuvent être responsables de défaillances d'organes spécifiques. La gestion de ces complications repose sur l’administration urgente de chimiothérapie, sur d’éventuelles procédures instrumentales ou chirurgicales et sur un support d’organe en réanimation. Cependant, les données sur la prise en charge et le pronostic de ces patients sont rares dans la littérature. Méthodes: Nous avons réalisé une étude rétrospective (2000-2015) multicentrique ayant inclus des patients adultes ayant reçu une chimiothérapie en urgence en réanimation pour le traitement d’une défaillance d’organe attribuée à un cancer solide. Les modalités de la chimiothérapie, le recours à des traitements adjuvants instrumentaux ou chirurgicaux ainsi que les suppléances d’organe ont notamment été collectés. Les critères d’évaluation étaient la survie à court et long terme. Résultats: 136 patients ont été inclus. Les tumeurs broncho-pulmonaires étaient largement prédominantes (n=90, 66%), réparties entre cancer du poumon à petites cellules (CPC, n = 57) et cancer du poumon non à petites cellules (CPNPC, n = 33). Le principal motif d’admission en réanimation était l’insuffisance respiratoire aiguë chez 111 patients (81,6%), dont 89 ont eu recours à une ventilation mécanique invasive. La compression d’organe et l'infiltration tissulaire par des cellules tumorales étaient les mécanismes responsables de la défaillance d'organes chez 78 (57,4%) et 47 (34,6%) patients respectivement. La mortalité en réanimation, à l'hôpital, à 6 mois et à un an était de 37%, 58%, 74% et 88%, respectivement. Le CPC a été identifié comme un facteur pronostique indépendamment associé à une meilleure survie hospitalière. Le bénéfice sur la survie n’était cependant pas maintenu à 1 an. La mortalité globale à un an des patients atteints de cancer broncho-pulmonaire était de 88%, sans différences en fonction du type cellulaire. Conclusions: La prescription de chimiothérapie en urgence associée à une prise en charge invasive des défaillances d'organes en USI peut être bénéfique chez certains patients atteints de cancer, plus particulièrement au cours du CPC. Le pronostic à long terme reste sombre.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadatas

Cited literature [31 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01377083
Contributor : Bu Santé Upjv <>
Submitted on : Thursday, October 6, 2016 - 12:15:21 PM
Last modification on : Wednesday, August 23, 2017 - 4:29:11 PM
Long-term archiving on: : Saturday, January 7, 2017 - 1:00:21 PM

Identifiers

  • HAL Id : dumas-01377083, version 1

Collections

Citation

Yoann Zerbib. Chimiothérapie en réanimation pour la prise en charge des défaillances d'organes liées aux cancers solides. Médecine humaine et pathologie. 2016. ⟨dumas-01377083⟩

Share

Metrics

Record views

129

Files downloads

156