Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Évaluer la pratique de l'activité physique et analyser les déterminants chez les patientes atteintes d'un cancer du sein : étude quantitative

Résumé : INTRODUCTION :
L’objectif principal de ce travail était d’évaluer la pratique de l’activité physique chez les femmes atteintes d’un cancer du sein non métastatique et d’en analyser les déterminants. L’objectif secondaire était de montrer la nécessité d’instaurer une activité physique dans les centres de soins. Les critères de jugements principaux retenus dans cette étude ont été la pratique de l’activité physique d'une part, et d'autre part l’analyse des freins et moteurs à l’activité physique.
MATÉRIEL ET MÉTHODE :
Ce travail a été réalisé sur une période de 6 mois s’étalant de mars à août 2015. Il s’agit d’une étude quantitative multicentrique prospective, les patientes étaient recrutées dans cinq centres nationaux, deux en région PACA et trois en région parisienne. Cette première étude a inclus 115 patientes. Le questionnaire a été extrait du questionnaire IPAQ déjà validé dans de nombreuses études concernant l’activité physique. Il comprend 3 parties : La première relative à l’information sur les patientes et le cancer (traitements antérieurs et actuels) la deuxième partie concerne l’activité physique, enfin la troisième partie s’intéresse aux déterminants à la pratique de l’activité physique.
RÉSULTATS :
Au total 109 patientes sur 115 ont répondu à la totalité du questionnaire soit 94,8%. Le taux de participation était plus important dans les grands centres. Nous avons observé que l’activité physique était d’avantage pratiquée lorsque les patientes sont : -Jeunes, âge < 40 ans : 100% pratiquent une AP légère contre 62,24% chez les plus de 40 ans [p-chi2 = 0,04629], -IMC < 25 Kg/m2 : 63,8% pratiquent une AP modérée contre 36,2% [Chisq.(1 df) =3,92 ; p-value=0,048], -N’avaient pas subi de mastectomie : 53,3% [Chisq.(1 df) = 3,86 ; p-value= 0,049], -Dans les centres qui proposent une activité physique : 72,4% ont augmenté leur AP [Chisq.(2 df) = 6,39 ; p-value = 0,041] -Lorsque le sujet a été abordé antérieurement par un médecin : centres avec AP 66,2% [Chisq.(1 df) = 10,66 ; p-value = 0,001]. Toutefois contrairement aux nombreuses publications antérieures sur ce sujet, nous n’avons pas observé de différences statistiquement significatives selon les catégories socio-professionnelles.
CONCLUSION :
Notre étude a montré que l’activité physique était pratiquée davantage dans les centres qui proposent une activité physique et souligne l’importance de mettre en place dans toutes les structures ou établissements hospitaliers un programme individuel ou collectif d’activité physique et de le généraliser en France. Les médecins de villes doivent continuer à s’assurer de la bonne compliance des patientes pour une meilleure efficacité.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadatas

Cited literature [31 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01377626
Contributor : Bibliothèque Universitaire de Médecine Nice <>
Submitted on : Thursday, November 3, 2016 - 11:08:13 AM
Last modification on : Tuesday, May 26, 2020 - 6:50:40 PM
Long-term archiving on: : Saturday, February 4, 2017 - 12:21:43 PM

Identifiers

  • HAL Id : dumas-01377626, version 1

Citation

Sammy Thanacody. Évaluer la pratique de l'activité physique et analyser les déterminants chez les patientes atteintes d'un cancer du sein : étude quantitative. Médecine humaine et pathologie. 2016. ⟨dumas-01377626⟩

Share

Metrics

Record views

344

Files downloads

2350