Connaissance des parents sur le surpoids infantile et sur le rôle du médecin généraliste dans sa prise en charge‎ : étude quantitative haut-normande

Résumé : Le surpoids infantile est un problème de santé publique qui touche 14,3 % des enfants en France en 2006. Mais très peu de patients consultent à ce sujet. Nous nous demanderons dans cette étude quelles sont les connaissances des parents haut-normands d'enfants entre 3 et 17 ans sur le surpoids infantile et sur le rôle du médecin généraliste. Matériels et méthodes : Il s'agit d'une enquête quantitative réalisée via des questionnaires destinés aux parents d'enfants consultant en cabinet de médecine générale. Le recrutement a été effectué de février à mars 2016 dans 17 cabinets médicaux. Résultats : 167 questionnaires ont été inclus, soit 326 enfants. 88,6% des parents ont une bonne connaissance de la définition du surpoids et 92,2 % d'entre eux regardent les courbes d'IMC du carnet de santé. Les causes autres que la sédentarité et le déséquilibre alimentaire sont moins bien connues, comme les causes in utero à 7,2 %. Les conséquences orthopédiques 57,5 % et psychologiques mériteraient d'être plus connues par les patients. 98,2 % des parents savent qu'un traitement est possible. Le niveau de connaissance global de la maladie reste faible, seulement 50,3 % des parents ont un niveau de connaissance jugé « acceptable ». Le niveau de connaissance du rôle du médecin généraliste est bon pour 48,5 % des parents. Et près de 98,2 % des parents se disent prêts à aborder le sujet du surpoids infantile avec leur généraliste. Les parents en surpoids semblent avoir un moins bon niveau de connaissance sur le surpoids infantile. Les pères sont plus souvent en surpoids que les mères. Les enfants non en surpoids ont plus fréquemment des parents d'une catégorie socioprofessionnelle élevée. Les parents d'enfants en surpoids ont moins de connaissances sur le sujet de l'obésité infantile. Discussion : Bien que peu d'études existent sur le sujet, les données de notre étude sont superposables aux données d'une étude danoise de 2008. Malgré un manque de puissance, de nombreux résultats portent à réflexion. Les parents sont prêts à faire confiance au médecin généraliste. Leur base de connaissances reste à perfectionner malgré les 15 ans de PNNS notamment sur les causes et conséquences. Ce sont les familles les plus à risque (surpoids parental et surpoids infantile) qui semblent les moins bien informées. C'est sur elles que doit s'axer notre éducation thérapeutique pour les amener à des changements durables. Conclusion : Nos résultats mériteraient d'être confirmés à plus grande échelle. Mais alors que des réseaux de prévention tel, que le RéPPOP en Haute-Normandie, sont en voie de disparition ; il semble urgent et essentiel de trouver des moyens de sensibilisation au surpoids infantile : supports adaptés, messages minimaux de prévention, consultation dédiée menée par le généraliste ou autres.
Type de document :
Mémoires
Médecine humaine et pathologie. 2016
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [47 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01381862
Contributeur : Bibliothèque Universitaire Rouen <>
Soumis le : vendredi 14 octobre 2016 - 18:45:25
Dernière modification le : vendredi 13 avril 2018 - 16:44:03

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01381862, version 1

Citation

Barbara Le Foll. Connaissance des parents sur le surpoids infantile et sur le rôle du médecin généraliste dans sa prise en charge‎ : étude quantitative haut-normande. Médecine humaine et pathologie. 2016. 〈dumas-01381862〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

107

Téléchargements de fichiers

147