L'anguillulose dans les Antilles françaises : adéquation des soins de santé primaires à la réalité de la situation. Enquête auprès des médecins généralistes

Résumé : Introduction : L’anguillulose est une géohelminthiase causée par Strongyloides stercoralis. Il s’agit d’une affection insidieuse pouvant évoluer vers une forme compliquée (anguillulose sévère), sous l’influence de différents facteurs d’immunodépression tels que la corticothérapie ou la co-infection HTLV1. Dans les Antilles françaises, les parasitoses tropicales ont quasiment disparu, à l’exception de l’anguillulose. L’objectif principal de cette étude est d’évaluer les connaissances et pratiques des médecins généralistes des Antilles françaises au sujet de l’anguillulose. L’objectif secondaire est d’évaluer la pratique générale du déparasitage. Méthodes : Nous avons mené une étude épidémiologique transversale auprès des médecins généralistes libéraux installés dans les Antilles françaises. Les données ont été recueillies par auto-questionnaires, adressés par voie électronique. Résultats : Sur les 614 médecins généralistes installés dans les Antilles françaises, 64 ont répondu à notre questionnaire. Parmi eux, 67,2% avaient des notions épidémiologiques conformes au sujet de l’anguillulose et 51,6% connaissaient son mode de transmission. 56,3% des médecins évoquaient l’anguillulose devant un tableau type. Le diagnostic parasitologique était optimal dans 31,3% des cas et le traitement adéquat dans 54,7% des cas. Après traitement, 89,1% des médecins contrôlaient l’éradication et 28,1% recherchaient une co-infection HTLV1. 71,9% des médecins ne pratiquaient aucune mesure préventive avant une corticothérapie, et le taux de reconnaissance de l’anguillulose sévère était de 46,9%. Concernant la prévention des parasitoses en général, 12,5% des médecins jugeaient la pratique du déparasitage inutile. Conclusion : le niveau de connaissances et pratiques des médecins généralistes au sujet de l’anguillulose ne semble pas corrélé au risque que représente cette helminthiase. Dans le même temps, la pratique générale du déparasitage semble excessive au vu des données épidémiologiques. En cela, notre étude révèle que les soins primaires ne sont pas en adéquation avec la réalité du risque parasitaire dans les Antilles françaises.
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [24 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01386947
Contributeur : Pointe à Pitre Bhu <>
Soumis le : lundi 24 octobre 2016 - 21:51:05
Dernière modification le : jeudi 21 décembre 2017 - 13:28:04

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01386947, version 1

Collections

Citation

Emmanuel Larsabal. L'anguillulose dans les Antilles françaises : adéquation des soins de santé primaires à la réalité de la situation. Enquête auprès des médecins généralistes. Parasitologie. 2016. 〈dumas-01386947〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

40

Téléchargements de fichiers

78