Reste si tu veux : le durable doit-il durer ?

Résumé : Le mémoire s’interroge sur la durabilité de l’architecture, notion qui s’oppose à l’essence même de l’acte de construire impliquant de marquer pour l’éternité le territoire. Dans un contexte contemporain peu soucieux de l’avenir, l’architecte pense rarement la disparition de son œuvre, semble omettre la notion d’usure, d’effritement menant inévitablement à la fin de vie. Comment cette négation s’est-elle imposée et quelles sont les conséquences sur notre environnement, urbain notamment ? Pour comprendre ce phénomène, le mémoire revient sur le statut de l’architecte et son pouvoir de diffusion durable, sur la notion de patrimoine ou encore l’obsolescence programmée d’un édifice à des fins économiques jusqu’à la disparition d’un édifice développée pour devenir la force du projet architectural.
Type de document :
Mémoires
Architecture, aménagement de l'espace. 2015
Liste complète des métadonnées

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01387060
Contributeur : Nantes Ensa <>
Soumis le : mercredi 26 octobre 2016 - 11:56:25
Dernière modification le : mardi 30 octobre 2018 - 16:19:30

Licence


Distributed under a Creative Commons Paternité - Pas d'utilisation commerciale - Pas de modification 4.0 International License

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01387060, version 1

Collections

Citation

Hippolyte Gilabert. Reste si tu veux : le durable doit-il durer ?. Architecture, aménagement de l'espace. 2015. 〈dumas-01387060〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

94

Téléchargements de fichiers

31