Enfance en danger : les freins aux signalements et aux informations préoccupantes chez les psychiatres : étude a partir d’un échantillon de psychiatres en Aquitaine, accueillant des enfants

Résumé : Introduction. Les mineurs soupçonnés d’être en danger ou en risque de l’être sont sous-rapportés aux services de protection de l’enfance. Les médecins ont une position professionnelle qui leur permet de faire partie des premiers à pouvoir observer des cas de suspicion de maltraitance mais ne présenteraient qu’une faible proportion à l’origine des signalements et des informations préoccupantes (IP). Il nous a semblé important de déterminer les freins à ces écrits, en se concentrant particulièrement sur les psychiatres. Méthodes. Cette étude qualitative basée sur des entretiens semi- structurés, a inclus des psychiatres intervenus dans le suivi d’un mineur avant que celui-ci ne fasse l’objet d’un signalement ou d’une IP en 2013 ou 2014, lors de son hospitalisation en pédopsychiatrie, à Bordeaux. L’objectif était d'évaluer la place faite aux signalements et IP chez les psychiatres, en terme de connaissance, d'application mais surtout de difficultés de mise en œuvre. Résultats. Nous avons inclus 15 psychiatres. L’étude a fait apparaître des difficultés freinant l’élaboration de signalements et d’IP en lien avec le soin, le mineur, sa famille, les services de protection de l’enfance, la procédure, les faits suspectés et le praticien. Elle a mis en avant une formation initiale jugée insuffisante et un intérêt notable de la part des praticiens pour une formation continue pluridisciplinaire. Le travail en équipe pluridisciplinaire ou en réseau, notamment pour les psychiatres libéraux, ainsi que les partenariats entre les services de protection de l’enfance et le milieu médical, ont semblé indispensables pour mener à bien les démarches. Conclusion. Il s’agit, à ce jour et à notre connaissance, de la première étude en France portant sur les expériences, le vécu et le ressenti des psychiatres vis-à-vis de la pratique des signalements et des IP. Ce travail s’inscrit dans la droite ligne des préoccupations de la République Française, à travers la loi du 14 mars 2016, visant à « améliorer la gouvernance nationale et locale de la protection de l’enfance ». Elle permet d’ouvrir des perspectives de formations efficaces sur l’aide à l’évaluation des bénéfices et risques à s’engager dans de telles démarches.
Type de document :
Mémoires
Médecine humaine et pathologie. 2016
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [24 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01398105
Contributeur : Bu Carreire Université de Bordeaux <>
Soumis le : mercredi 16 novembre 2016 - 16:40:26
Dernière modification le : mercredi 23 août 2017 - 16:41:25
Document(s) archivé(s) le : jeudi 16 mars 2017 - 18:04:01

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01398105, version 1

Collections

Citation

Laura Desmond. Enfance en danger : les freins aux signalements et aux informations préoccupantes chez les psychiatres : étude a partir d’un échantillon de psychiatres en Aquitaine, accueillant des enfants . Médecine humaine et pathologie. 2016. 〈dumas-01398105〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

70

Téléchargements de fichiers

82