Prévention du « pied diabétique » en médecine générale‎ : proposition et évaluation d'un outil d'aide au dépistage en Haute-Normandie

Résumé : Les lésions ulcérées du pied sont une complication grave et fréquente du diabète. Ces complications sont coûteuses pour notre société et dramatique pour le patient. La conséquence majeure est l’amputation avec des répercutions sociales ainsi qu’un risque de décès à plus ou moins long terme. Les médecins généralistes, au cœur du suivi des diabétiques de type 2, ont une formation sommaire au dépistage des patients à risque. But de l’étude : Proposer aux médecins généralistes et évaluer un outil simple d’aide à la gradation du risque podologique chez les diabétiques de type 2. Montrer, avec l’usage de notre outil, un meilleur dépistage et une meilleure prise en charge du pied diabétique.Protocole : Etude expérimentale, comparative, prospective, interventionnelle et randomisée en double aveugle. Deux groupes de médecins étaient formés par tirage au sort. Un groupe dit « HAS » recevait notre outil d’aide suivant les recommandations HAS, inspiré par un article de la revue médicale suisse sur le pied diabétique avec un monofilament. Un autre groupe dit « groupe soins usuels » était le témoin des soins prescrits en pratique courante. Chaque médecin sélectionnait 5 patients. Suite à une consultation où ils abordaient le sujet du pied diabétique, les médecins colligeaient le grade retrouvé, les éléments qu’ils avaient utilisé pour grader et les prescriptions qui en découlaient.Lieu de l’étude : cabinets des médecins généralistes en Haute Normandie Critère de jugement principal : pourcentage d’adéquation entre le grade et les prescriptions.Résultats : 19 médecins ont répondu (9 médecins dans le groupe Soins Usuels, 10 médecins dans le groupe HAS) (taux de réponse : 27%). 95 patients ont été sélectionnés (50 dans le groupe HAS, 45 dans le groupe Soins Usuels). Nos deux groupes de médecins ne sont pas similaires. Nous avons retrouvé une différence significative dans le lieu d’exercice (p = 0,021), dans le fait d’avoir effectué un stage de diabétologie pendant l’internat (p = 8,66 E – 5), dans la participation à un réseau diabète (p = 0,0003) et dans la moyenne de patients diabétiques suivis (p = 0,0027). Nos deux groupes de patients ne montrent pas de différences significatives sur toutes les caractéristiques demandées (âge, sexe, poids, taille, IMC, ancienneté du diabète, dernière HbA1c). Nous avons retrouvé, dans le groupe HAS, un grade plus souvent correct (p = 0,0075), une meilleure adéquation entre le grade et le nombre de séances podologiques prescrites (p = 0,00048), une meilleure adéquation entre le grade et les prescriptions (p = 0,0018). 90% des médecins ayant reçu notre outil ont estimé qu’il leur permettait plus souvent que d’habitude de parler du pied diabétique. 70% ont estimé que notre outil était compatible avec le temps d’une consultation ordinaire. 100% des médecins ont déclaré continuer à utiliser notre outil. Conclusion : Nos deux groupes de médecins présentaient des différences entre le lieu d’exercice, la participation à un réseau diabète et le nombre de diabétiques suivis. Nous ne pouvons attribuer la meilleure adéquation dans le groupe HAS à notre outil. Elle pourrait être due aux médecins eux-mêmes. Devant l’engouement des médecins pour notre outil, nous pouvons supposer qu’il constitue une aide pour la pratique quotidienne. Nous proposons donc une version informatique de notre outil, disponible à cette adresse : http://146.148.20.24/
Type de document :
Mémoires
Médecine humaine et pathologie. 2016
Liste complète des métadonnées

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01400541
Contributeur : Bibliothèque Universitaire Rouen <>
Soumis le : mardi 22 novembre 2016 - 10:25:32
Dernière modification le : mardi 5 juin 2018 - 10:14:34
Document(s) archivé(s) le : mardi 21 mars 2017 - 01:26:31

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01400541, version 1

Citation

Noémie Lucas. Prévention du « pied diabétique » en médecine générale‎ : proposition et évaluation d'un outil d'aide au dépistage en Haute-Normandie. Médecine humaine et pathologie. 2016. 〈dumas-01400541〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

448

Téléchargements de fichiers

143