Apport du microscope confocal in vivo dans le diagnostic des carcinomes épidermoïdes vulvaires et leurs précurseurs : étude prospective monocentrique

Résumé : Rationnel de l’étude :
Le diagnostic des néoplasies intraépithéliales vulvaires (VIN) est histologique. Le microscope confocal (MC) in vivo est une nouvelle technologie d’imagerie non invasive. Il n’existe actuellement pas de données dans la littérature sur l’impact de cette technique sur le diagnostic des VIN et des carcinomes épidermoïdes vulvaires.
Objectif :
L'objectif de l’étude est de décrire de manière reproductible les caractéristiques au MC d’une muqueuse vulvaire normale, de lésions de VIN et de carcinome épidermoïde vulvaire, tout en corrélant ces données à l’analyse histologique.
Matériels et méthodes :
Il s’agit d’une étude monocentrique prospective réalisée au Centre Hospitalier Universitaire (CHU) de Nice dans les services de gynécologie et de dermatologie. Toutes les patientes présentant une ou des lésions vulvaires d’allure suspecte sont incluses. Pour ces patientes, les résultats du MC sont systématiquement comparés aux résultats histologiques des biopsies réalisées en zone saine et en zone suspecte.
Résultats :
10 patientes sont incluses. 37 biopsies sont réalisées : 10 en zone cliniquement saine et 27 en zone suspecte. Pour les biopsies normales : nous observons une architecture en « nid d’abeille » régulière et les papilles dermiques sont visibles. Le derme a un aspect fibrillaire. On observe au MC pour les lésions de dysplasies moyennes ou sévères une parakératose, se présentant comme des cellules en cible avec un noyau persistant au sein de la couche cornée. L'architecture en « nid d’abeille » est partiellement visible, désorganisée. Les kératinocytes sont atypiques. Sur les 27 zones suspectes, 3 lésions de carcinome épidermoïde sont décrites : l’ulcération de la muqueuse entraîne une perte de l’épiderme, non visible en MC.
Conclusion :
Ce travail pilote a permis de poser les premiers jalons d’une description en MC in vivo des lésions de VIN et de carcinome épidermoïde vulvaire en corrélation avec l’histologie. Le but in fine serait d’établir un diagnostic d’imagerie instantané, tout en limitant le désagrément et le coût engendrés par une biopsie vulvaire.
Type de document :
Mémoires
Médecine humaine et pathologie. 2016
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [30 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01402461
Contributeur : Bibliothèque Universitaire De Médecine de Nice <>
Soumis le : jeudi 24 novembre 2016 - 16:36:37
Dernière modification le : jeudi 11 janvier 2018 - 16:46:45
Document(s) archivé(s) le : lundi 20 mars 2017 - 22:21:13

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01402461, version 1

Citation

Clélia Fouques. Apport du microscope confocal in vivo dans le diagnostic des carcinomes épidermoïdes vulvaires et leurs précurseurs : étude prospective monocentrique. Médecine humaine et pathologie. 2016. 〈dumas-01402461〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

79

Téléchargements de fichiers

106