Rendre les élèves acteurs de leur scolarité : une amélioration du climat scolaire ?

Résumé : [D'après l'introduction] : Pour cet écrit réflexif, nous avons décidé de nous attarder sur un sujet qui nous semble être inhérent à l’établissement. Nous avons eu l’occasion depuis le mois de septembre, de gérer de nombreuses situations ayant trait à la cour de récréation. Peut être est-ce dû au fait que nous n’avions jusqu’alors pas encore eu l’occasion de travailler au collège (excepté cinq semaines de stage en master 2), mais le nombre d’incivilités nous a paru très important dans cet établissement. Le défilé des élèves devant le bureau du CPE est incessant pendant les récréations comme sur le temps du midi. Les situations sont très variées et les élèves acteurs ou victimes d’actes d’incivilités sont nombreux. Cela touche tous les niveaux et tous les élèves, qu’ils soient en général ou en section adaptée. Cela nous a donc interpellé et c’est pourquoi nous avons décidé de travailler sur le sujet. Nous nous sommes alors rendu compte que les adultes de l’établissement avaient réfléchi sur le sujet depuis maintenant plusieurs années. Des dispositifs, comme la médiation par les pairs perdure au collège depuis maintenant trois années. Le Conseil de Vie de Collège (CVC) est quant à lui existant depuis l’année scolaire passée. Ces différentes formes de démocratie participative et représentative m’ont questionné sur différents points, que ce soit par rapport à notre formation au sein de l’ESPE ou notre professionnalisation en tant que CPE. C’est pourquoi nous nous sommes intéressés à la question plus large qui est celle du climat scolaire, via le prisme des incivilités en particulier. Comme le réseau Canopé l’indique sur le site web4 qui lui est dédié, la violence en général est un facteur qui influe sur le climat scolaire. Sa gestion par les adultes de l’établissement permettra, à l’aide d’items tels que la coéducation, les pratiques partenariales par exemple, l’amélioration de ce climat. Nous cherchons donc à comprendre comment les incivilités peuvent être prises en compte dans un établissement. Pour traiter ce sujet, nous avons décidé de nous focaliser sur un angle qui nous intéresse particulièrement : celui de la prise en compte de la voix de l’élève à travers des instances et des dispositifs mis en place au sein de notre établissement scolaire. Ceux-ci ont-ils un impact sur le climat scolaire ? Si oui, par quels biais ? Les élèves se sentent-ils écoutés et représentés ? C’est pourquoi la question centrale qui va guider nos recherches est donc la suivante : Que faire pour rendre les élèves acteurs de leur scolarité et donc permettre d’améliorer le climat scolaire ?
Type de document :
Mémoires
Education. 2016
Liste complète des métadonnées

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01404037
Contributeur : Bibliothèque Espe Académie Nantes <>
Soumis le : lundi 28 novembre 2016 - 11:40:46
Dernière modification le : mercredi 23 août 2017 - 16:31:20
Document(s) archivé(s) le : mardi 21 mars 2017 - 03:13:24

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01404037, version 1

Collections

Citation

Morgane Monnier. Rendre les élèves acteurs de leur scolarité : une amélioration du climat scolaire ?. Education. 2016. 〈dumas-01404037〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

237

Téléchargements de fichiers

237