Agents infectieux mis en évidence chez les victimes de violences sexuelles : étude rétrospective descriptive menée au Centre d’Accueil en Urgence des Victimes d’Agression du Centre Hospitalier Universitaire de Bordeaux

Résumé : Introduction : les agressions sexuelles sont quotidiennement rencontrées en médecine légale clinique et constituent une problématique plurielle aux enjeux judiciaires et médicaux majeurs. Il existe peu de données dans la littérature concernant les infections sexuellement transmissibles (IST) dans ce contexte spécifique. L’objectif principal de cette étude est de contribuer à une meilleure connaissance de l’épidémiologie des IST au sein de cette population. Matériel et Méthode : il s’agit d’une étude monocentrique rétrospective descriptive réalisée à partir des prélèvements de santé publique effectués chez les sujets alléguant des faits d’agression sexuelle avec pénétration et ayant bénéficié d’une prise en charge au Centre d’Accueil d’Urgence des Victimes d’Agressions (CAUVA) du CHU de Bordeaux entre le 1er janvier 2014 et le 31 décembre 2014. Résultats : 135 femmes (94.4%) et 8 hommes (5.6%), soit un total de 143 sujets alléguant des faits de pénétration non consentie ont bénéficié d’un examen médico-légal avec réalisation de prélèvements en vue de recherche d’agents infectieux. 50 (24.4%) prélèvements génitaux étaient positifs, uniquement chez les femmes, dont 13 (10.6%) à Gardnerella vaginalis, 9 (7.3%) à Candida albicans et 5 (3%) à Mycoplasma genitalium. Aucun Neisseria gonorrhoeae, Chlamydia trachomatis, Trichomonas vaginalis ou Treponema pallidum n’a été retrouvé. Les sérologies étaient positives dans 6 (4%) cas pour le VHC, 16 cas (12.5%) pour le HSV, 1 cas (0.7%) pour le VIH et 1 cas (0.7%) pour l’HTLV. Conclusions : les IST sont peu fréquentes dans notre population, la limite principale étant la rapidité de la prise en charge médico-légale. Le dépistage des IST est une étape incontournable au cours de la prise en charge de ce type de violences compte tenu des conséquences physiques et psychiques à court et moyen terme, mais également de l’enjeu judiciaire que peut constituer leur mise en évidence.
Type de document :
Mémoires
Médecine humaine et pathologie. 2016
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [78 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01409028
Contributeur : Bu Carreire Université de Bordeaux <>
Soumis le : lundi 5 décembre 2016 - 16:03:17
Dernière modification le : mercredi 23 août 2017 - 16:40:10

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01409028, version 1

Collections

Citation

Jonathan Fougas. Agents infectieux mis en évidence chez les victimes de violences sexuelles : étude rétrospective descriptive menée au Centre d’Accueil en Urgence des Victimes d’Agression du Centre Hospitalier Universitaire de Bordeaux. Médecine humaine et pathologie. 2016. 〈dumas-01409028〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

70

Téléchargements de fichiers

176