Les soins palliatifs, la nuit

Résumé : Infirmière de nuit dans un service de médecine, la prise en charge occasionnelle de patients en fin de vie me confronte régulièrement à un décalage entre les possibilités existantes et les difficultés que l'isolement de la nuit engendre. La prise en charge de l'anxiété d'un patient en phase palliative peut relever du rôle propre de l'infirmier ou du rôle sur prescription. Celle de l'inconfort en général renvoie à la subjectivité de cette notion, et aussi à la subjectivité de l'urgence à le soulager. Les réalités différentes que recouvrent dans deux lieux (le service des Urgences, un service de médecine), trois espaces-temps (celui du patient, de l'infirmier et de l'interne de garde des Urgences), les notions d'urgence et de gravité rendent complexe la concordance de temps différemment vécus. La prise en charge palliative ne peut relever qu'exceptionnellement de l'urgence, du fait de la nécessité de penser les actions, de les discuter avec le patient mais aussi dans la pluridisciplinarité, d'anticiper les sources d'inconfort. Aussi, ces réalités rendent nécessaire la réflexion et une organisation pour que la qualité des soins tende à être la même tout au long de la journée.
Type de document :
Mémoires
Médecine humaine et pathologie. 2016
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [6 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01413238
Contributeur : Nadège Leray <>
Soumis le : vendredi 9 décembre 2016 - 15:17:32
Dernière modification le : mercredi 21 mars 2018 - 18:57:48
Document(s) archivé(s) le : jeudi 23 mars 2017 - 10:26:07

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01413238, version 1

Collections

Citation

Isabelle Lafay. Les soins palliatifs, la nuit. Médecine humaine et pathologie. 2016. 〈dumas-01413238〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

170

Téléchargements de fichiers

185