Rôle du cervelet dans les troubles cognitifs de la sclérose en plaques

Résumé : L’atteinte du cervelet est fréquente dans la sclérose en plaques (SEP). Certaines études cliniques, et d’imagerie morphologique et fonctionnelle ont permis d’établir un lien entre altérations cérébelleuses et dégradation cognitive chez les patients souffrant de la maladie. Cependant, le rôle particulier des lobules cérébelleux postérieurs, substratum anatomique de l’automatisation et de l’optimisation des processus cognitifs au sein de la boucle cortico-cérébelleuse, reste à préciser. Ce travail de thèse est axé sur quatre points principaux, résumant les études réalisées. 1. Tout d’abord, nous avons comparé le test des neufs trous, classiquement utilisé dans la littérature pour attester d’un syndrome cérébelleux fruste, aux performances de l’enregistrement oculomoteur dans un groupe de patients ayant présenté un syndrome cliniquement isolé (SCI), versus un groupe de sujets sains. Cette étude a permis de tester et valider un outil simple, rapide et fiable permettant un diagnostic précoce d’atteinte cérébelleuse. 2. L’application de cette technique a ensuite permis la caractérisation d’un profil cognitif spécifique aux patients cérébelleux. Ces derniers présentaient des atteintes plus marquées en mémoire de travail, fonctions exécutives et vitesse de traitement de l’information (VTI), par rapport au groupe des patients non cérébelleux et au groupe des sujets contrôlés. 3. Nous avons ensuite étudié l’impact des modifications de volume de la substance grise des lobules postérieurs du cervelet sur le fonctionnement cognitif des patients à plusieurs stades de SEP. Une corrélation positive entre dégradation de la VTI et atrophie de substance grise au sein du lobule VI vermien a été mise en évidence. 4. Enfin, après l’exploration de l’atteinte macrostructurale, nous avons réalisé une dernière analyse par imagerie en tenseur de diffusion, ayant pour objectif de déterminer l’impact des altérations microstructurales présentes au sein des lobules postérieurs et pédoncules cérébelleux, sur les performances cognitives de ces patients. Les résultats de ce travail de thèse permettraient, s’ils étaient confirmés, d’étendre les connaissances physiopathologiques de la maladie mais également d’envisager de nouvelles stratégies thérapeutiques, notamment en terme de rééducation fonctionnelle ciblée.
Type de document :
Mémoires
Médecine humaine et pathologie. 2016
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [193 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01417479
Contributeur : Bu Carreire Université de Bordeaux <>
Soumis le : jeudi 15 décembre 2016 - 16:24:33
Dernière modification le : mercredi 23 août 2017 - 16:33:27
Document(s) archivé(s) le : jeudi 16 mars 2017 - 17:12:04

Fichier

 Accès restreint
Fichier visible le : 2018-09-23

Connectez-vous pour demander l'accès au fichier

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01417479, version 1

Collections

Citation

Amandine Moroso. Rôle du cervelet dans les troubles cognitifs de la sclérose en plaques. Médecine humaine et pathologie. 2016. 〈dumas-01417479〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

318