Préservation de la mémoire vive d’un serveur face à un flux de données

Résumé : Le métier bancaire de la « Gestion du risque financier » requiert l’exécution d’innombrables simulations sur les moteurs de calcul. Chez BNP Paribas, ses éléments de détermination du Capital Réglementaire et du Capital Économique, ont été progressivement industrialisés sous la forme d’outils logiciels. Dans ce cadre, le suivi des calculs est diffusé sur un « flux de messages d’exploitation » appelé aussi « flux d’exploitation ». Par ailleurs, les échanges de données entre applications logicielles, des départements gérant ce métier, s’opèrent par le biais de services logiciels d’intégration de données et donnent lieu à des flux, ici appelés « flux d’intégration ». « Flux d’exploitation » et « flux d’intégration » ont chacun provoqué une saturation de la mémoire-vive du serveur requérant une étude de préservation de cette mémoire. Le présent mémoire propose d’y apporter des solutions en abordant : - Le métier de la « Gestion du risque financier ». - Ma démarche de développement d’un outil organisant ce « flux d’exploitation » pour faciliter son analyse par nos utilisateurs. - Enfin, mon retour d’expérience sur le traitement de nos « flux d’intégration » de données : ses éléments d’analyse et de communication avec les utilisateurs.
Type de document :
Mémoires
Performance et fiabilité [cs.PF]. 2011
Liste complète des métadonnées

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01443841
Contributeur : Cnam - Service Commun de La Documentation - Bibliothèque Centrale <>
Soumis le : lundi 23 janvier 2017 - 14:22:37
Dernière modification le : jeudi 24 mai 2018 - 15:58:11
Document(s) archivé(s) le : lundi 24 avril 2017 - 13:07:18

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01443841, version 1

Collections

Citation

Davy Mangold. Préservation de la mémoire vive d’un serveur face à un flux de données. Performance et fiabilité [cs.PF]. 2011. 〈dumas-01443841〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

110

Téléchargements de fichiers

55