Facteurs prédictifs de rechute locorégionale après chimiothérapie néoadjuvante dans les cancers du sein : analyse rétrospective de l’étude prospective EORTC 10994/BIG 1-00

Résumé : Problématique : la chimiothérapie néoadjuvante est devenue le traitement standard des cancers du sein localement avancés. L’identification de facteurs clinico-pathologiques prédictifs du risque de rechute locorégionale (RLR) serait utile, afin de personnaliser les indications de radiothérapie adjuvante. Le but de ce travail est, après une revue de la littérature, d’identifier ces facteurs à partir de l’analyse des données d’une étude de phase III multicentrique (EORTC 10994). Méthodes : les patientes ont été traitées par chimiothérapie néoadjuvante, chirurgie puis radiothérapie adjuvante. Certaines des patientes ayant un cancer HER2 (Human Epidermal growth factor Receptor 2) positif ont reçu un traitement adjuvant par trastuzumab. Une analyse multivariée a été réalisée afin d’isoler les facteurs prédictifs de RLR. Le critère de jugement principal était le temps jusqu’à la RLR (premier événement). Résultats : le suivi médian est de 4,8 ans. Parmi 1553 patientes éligibles, 76 RLR ont été observées, soit un taux de 4,9% à 5 ans (IC 95% [3,76 – 6,04]). En analyse multivariée, le sous-type moléculaire est significativement prédictif de RLR (p<0,0001) : les cancers HER2+ sans trastuzumab (T), HER2+ avec T et triples négatifs ont un risque augmenté avec des Hazard Ratio (HR) à 6,26 (IC 95% [2,81-13,93]), 3,37 (IC 95% [1.10-10.34]) et 6,44 (IC 95% [2,83-14,69]) respectivement. Le deuxième facteur prédictif est la réponse histologique avec un risque augmenté en cas de persistance d’un envahissement ganglionnaire ≥ 4 ganglions (HR 2,43, IC 95% [1,34-4,10], p<0.0001). L’âge, les statuts cT et cN, le type histologique, le type de chirurgie et les marges R1 ne sont pas significatifs. Conclusion : la réponse histologique et le sous-type moléculaire (triple négatif et HER2+) sont des facteurs prédictifs de RLR. D’autres études restent nécessaires pour identifier un sous-groupe de patientes chez qui une désescalade des indications de radiothérapie adjuvante serait envisageable.
Type de document :
Mémoires
Médecine humaine et pathologie. 2016
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [107 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01447110
Contributeur : Bu Carreire Université de Bordeaux <>
Soumis le : jeudi 26 janvier 2017 - 15:48:12
Dernière modification le : mercredi 23 août 2017 - 16:32:37
Document(s) archivé(s) le : vendredi 28 avril 2017 - 06:22:45

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01447110, version 1

Collections

Citation

Pauline Gillon. Facteurs prédictifs de rechute locorégionale après chimiothérapie néoadjuvante dans les cancers du sein : analyse rétrospective de l’étude prospective EORTC 10994/BIG 1-00. Médecine humaine et pathologie. 2016. 〈dumas-01447110〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

58

Téléchargements de fichiers

278