Évaluation des performances des urgentistes à apprécier une dilatation du ventricule droit sur un angioscanner thoracique

Résumé : Introduction
La présence d’une dilatation du ventricule droit (DVD) sur un angioscanner thoracique (AST) est associée à une augmentation de la mortalité à court terme dans les embolies pulmonaires (EP). Elle justifie l’orientation du patient vers un service de soins intensifs cardiologiques. Le diagnostic d’EP reposant sur sa mise en évidence lors de la réalisation de l’AST, il paraît judicieux d’exploiter au maximum cet examen afin de limiter les couts et la répétition d’examens complémentaires. Par ailleurs, il est toujours plus adapté que ce soit le clinicien lui même qui interprète l’imagerie qu’il a demandé, la question est alors de savoir si le clinicien est assez performant pour mener à bien cette interprétation.
Objectif
L’objectif de cette étude était la concordance diagnostique de la DVD sur l’AST par l’urgentiste, comparativement à un gold standard (GS) représenté par le diagnostic du radiologue. Les objectifs secondaires étaient d’analyser la concordance diagnostique sur l’AST de la présence d’une EP par l’urgentiste, comparativement à un GS et de comparer les performances d’un urgentiste senior versus un urgentiste junior.
Matériels et Méthodes
Il s’agit d’une une étude de concordance, comparant l’interprétation de 30 AST (8 avec une diagnostic de DVD, 15 avec un diagnostic d’EP) par 10 urgentistes (cinq séniors, cinq juniors) versus 2 radiologues séniors. L’interprétation des radiologues était considérée comme le GS et référence pour la comparaison. Les données des urgentistes sur la présence ou non d’une DVD et sur la présence ou non d’une EP ont été comparées au GS ainsi qu’entre eux. L’analyse statistique a été réalisée par une étude de concordance. Résultats : Sur les 30 AST, 27 avaient une DVD, et 16 avaient un diagnostic d’EP. 79,7% des interprétations des AST par les urgentistes étaient en accord avec le GS et 20,3% étaient en désaccord avec le GS. La moitié des urgentistes (deux séniors et trois juniors) avaient une concordance significative avec le GS (p<0,035). 82% étaient en accord avec le GS quant à la présence d’une EP sur l’AST. La moyenne des ratios mesurés par le GS était de 1,19. Les urgentistes juniors avaient une moyenne de ratios plus proche du GS que les urgentistes séniors (1,10 et 1,08 respectivement).
Conclusions
Une fois sur deux, les urgentistes étaient en accord avec le GS. La faible proportion d’AST sans DVD rendant notre test peu spécifique, une moyenne de ratio trop élevée et un seuil de détection trop bas ont été les principales limites de notre étude. Nos résultats ont révélé la nécessité de prendre du recul sur la pertinence de la mesure d’une DVD sur l’AST mais aussi d’accroitre le temps de formation pratique et théorique des urgentistes en interprétation d’imagerie et la nécessité de réévaluer le seuil de détection du ratio VD/VG.
Type de document :
Mémoires
Médecine humaine et pathologie. 2016
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [31 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01447216
Contributeur : Bibliothèque Universitaire De Médecine de Nice <>
Soumis le : jeudi 26 janvier 2017 - 16:38:26
Dernière modification le : jeudi 11 janvier 2018 - 16:46:00
Document(s) archivé(s) le : vendredi 28 avril 2017 - 06:30:17

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01447216, version 1

Citation

Pascaline Juston. Évaluation des performances des urgentistes à apprécier une dilatation du ventricule droit sur un angioscanner thoracique. Médecine humaine et pathologie. 2016. 〈dumas-01447216〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

36

Téléchargements de fichiers

76