Étude de faisabilité et de validation d'un appareil d'analyse de la Variabilité de la Fréquence Cardiaque appliqué au dépistage du Burn-Out chez le personnel soignant du CHU de Nice

Résumé : INTRODUCTION :
Pathologie « nouvelle », d’une époque au mode de vie effréné, le Burn-Out soulève de nombreuses questions sur sa définition et motive recherches et études permettant d’imaginer d’éventuelles stratégies préventives. Ces dernières années, plusieurs travaux ont pu montrer qu’une exposition prolongée à un stress entrainait une réduction de la Variabilité de la Fréquence Cardiaque (VFC). Cette étude préliminaire se propose d’être la première à évaluer la VFC en tant que méthode de dépistage du Burn-Out.
MATÉRIEL ET MÉTHODE :
Il s’agissait d’une évaluation de méthode de dépistage multicentrique, au cours de laquelle l’outil de mesure de la VFC « Physioner » de CODESNA était comparé à deux auto-questionnaires, le Maslash Burn Out Inventory (MBI) et le KARASEK, chez le personnel soignant du CHU de Nice. Deux mesures de la VFC étaient effectuées à un mois d’intervalle afin de mesurer la reproductibilité de l’appareil. Le critère de jugement principal était la corrélation entre la mesure faite par les auto-questionnaires et la mesure de la VFC.
RÉSULTATS :
Au total 50 participants ont pu être inclus sur une période de 4 mois. En ce qui concerne le Karasek nous avons pu noter des VFC significativement plus basses dans le groupe « Isostrain » considéré comme le plus à risque de répercussions négative sur la santé IC 95% [1,5 ; 15] p = 0,019. De la même manière, pour le MBI, le groupe considéré comme à risque « Élevé » de Burn-Out présentait des VFC significativement plus basses que le reste des participants IC 95% [3,5 ; 27,2] p=0,016. Il en était de même pour le groupe considéré à risque « Modéré » de Burn-Out IC 95% [3,6 ; 18,3] p=0,004. En revanche aucune différence significative n’a pu être montrée entre le groupe à risque « Faible » et le groupe « Non à risque ». Une courbe ROC a pu mettre en évidence une très bonne performance diagnostique de l’appareil pour la reconnaissance d’un risque « élevé » de Burn-Out, AUC = 0,88, IC 95% [0,78 ; 0,98], p=0,01. Enfin, la répétabilité de la mesure était excellente avec un coefficient de corrélation de Pearson à 0,858 (p<0,05).
CONCLUSION :
Ce travail préliminaire nous permet d’envisager la VFC comme un outil de dépistage efficace du personnel de santé présentant un risque élevé de Burn-Out.
Type de document :
Mémoires
Médecine humaine et pathologie. 2016
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [28 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01452176
Contributeur : Bibliothèque Universitaire De Médecine de Nice <>
Soumis le : mercredi 1 février 2017 - 16:25:05
Dernière modification le : jeudi 11 janvier 2018 - 16:33:41

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01452176, version 1

Citation

Fabien Garattini. Étude de faisabilité et de validation d'un appareil d'analyse de la Variabilité de la Fréquence Cardiaque appliqué au dépistage du Burn-Out chez le personnel soignant du CHU de Nice. Médecine humaine et pathologie. 2016. 〈dumas-01452176〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

156

Téléchargements de fichiers

109