Étude de l'impact du stress oxydant sur le noyau spermatique humain

Résumé : Les espèces réactives de l'oxygène (ERO) ont un rôle physiologique dans la maturation des spermatozoïdes mais des taux élevés d'ERO induisent un stress oxydant, ou oxydatif, qui est associé à des altérations des paramètres conventionnels et de la qualité nucléaire spermatiques. Les télomères peuvent être la cible du stress oxydant mais cela n'a été que très peu étudié au niveau spermatique et jamais selon les méthodes que nous employons. L'objectif de ce travail a été de comparer la présence des ERO dans les spermatozoïdes d'hommes infertiles présentant une oligozoospermie ou une oligoasthénotératozoospermie et d'hommes ayant des paramètres normaux et d'en évaluer le retentissement sur la qualité nucléaire spermatique et notamment sur les télomères. Matériels et méthodes : Les échantillons de sperme sont ceux de 52 sujets suivis en assistance médicale à la procréation au CHU de Rouen, répartis en 2 groupes : 22 témoins ayant des paramètres spermatiques normaux et 30 cas présentant des altérations selon les critères de l'OMS (2011). La présence des ERO cytosoliques et nucléaires a été évaluée (kits CeIIROX©), ainsi que les dommages oxydatifs à l'ADN (immunomarquage du 8-hydroxy-2'-désoxyguanosine ou 8- OHdG), l'aneuploïdie (FISH centromérique X, Y, 18), la fragmentation de l'ADN (TUNEL) et la condensation de la chromatine (coloration au bleu d'aniline).La longueur et le nombre des télomères a été mesuré par FISH quantitative avec des sondes peptido-nucléiques (PNA -FISH). Résultats : Les cas avaient des taux significativement plus élevés de présence d'ERO cytosoliques témoins (24,3% ±20,69 versus 9,45% ±7,40 ; p = 0,039) et de décondensation de la chromatine (15,23% ±8,16 versus 9,31% ±4,21 ; p - 0,006) ainsi qu'un nombre de télomère moyen par spermatozoïde augmenté par rapport aux témoins : (21,68 (±4,27) [13,16 - 34,05] versus 18,82 (±2,99) [13,05 - 23,98] ; p=0,049). L'étude des du groupe des cas a montré une association significative entre taux de défaut de condensation de la chromatine et nombre de télomère dans le noyau spermatique (r= 0,37 ; p=0,04) Conclusion : Cette étude pilote corrobore l'hypothèse d'une atteinte des télomères en relation avec le stress oxydant. L'effectif peut être augmenté afin de confirmer ces résultats.
Type de document :
Mémoires
Médecine humaine et pathologie. 2017
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [31 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01463072
Contributeur : Bibliothèque Universitaire Rouen <>
Soumis le : jeudi 9 février 2017 - 13:05:07
Dernière modification le : vendredi 13 avril 2018 - 16:44:03
Document(s) archivé(s) le : mercredi 10 mai 2017 - 13:30:17

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01463072, version 1

Citation

Benoît Berby. Étude de l'impact du stress oxydant sur le noyau spermatique humain. Médecine humaine et pathologie. 2017. 〈dumas-01463072〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

61

Téléchargements de fichiers

140