Pertinence du scanner cérébral avec et sans injection comme examen diagnostique chez les patients consultant aux urgences avec des symptômes psychiatriques : une étude rétrospective sur 2 ans au CHU de Grenoble

Résumé : Introduction : Le scanner cérébral est l’examen de routine réalisé aux patients consultant aux urgences avec des symptômes psychiatriques afin d’exclure une pathologie organique. Cependant cet examen n’est pas exhaustif pour éliminer les principaux diagnostics différentiels d’une décompensation psychiatrique, et la littérature montre qu’il n’est pas justifié en l’absence de signes neurologiques à l’examen clinique. L’objectif de cette étude était d’étudier la pertinence du scanner cérébral avec et sans injection comme examen diagnostique aux urgences chez les patients ayant des symptômes psychiatriques. Méthode : Nous avons réalisé une étude observationnelle, rétrospective, sur 2ans, aux urgences du CHU de Grenoble, en incluant les patients consultant avec des symptômes psychiatriques ayant eu un scanner cérébral et un avis psychiatrique lors de leur passage. Notre critère de jugement principal était la découverte d’une anomalie au scanner cérébral. Résultat : Nous avons inclus 111 patients adultes sur 2056 patients. 88,2 % (98/111) des scanners ne retrouvaient aucune anomalie. 11,7% (13/111) des scanners retrouvaient des anomalies, mais seulement 3 scanners parmi les 13 scanners anormaux étaient en lien avec la symptomatologie du patient. L’analyse statistique par le test du chi 2 montrait qu’il y avait un lien statistique significatif (p=0,05) entre le motif d’entrée et les scanners anormaux. Conclusion : Dans notre étude, 5.4% des patients consultant avec des symptômes psychiatriques (soit 111 sur 2056 patients) ont eu un scanner cérébral. 3 % des scanners réalisés pour des motifs psychiatriques retrouvaient des anomalies directement en rapport avec la symptomatologie présentée. Parmi nos 13 patients ayant un scanner anormal, il y avait majoritairement des patientes âgées qui ont consulté pour une agitation. Une analyse multi variée sur un plus grand nombre de sujets serait donc intéressante pour confirmer que certaines variables (telles que l’âge ou les antécédents néoplasiques) sont associées à une imagerie cérébrale anormale. Nous avons conclu que le scanner cérébral avec ou sans injection n’était pas pertinent comme examen diagnostique chez les patients consultant aux urgences avec des symptômes psychiatriques.
Type de document :
Mémoires
Médecine humaine et pathologie. 2017
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [17 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01463812
Contributeur : Jean-Hugues Morneau <>
Soumis le : jeudi 9 février 2017 - 17:17:59
Dernière modification le : mercredi 23 août 2017 - 16:33:16
Document(s) archivé(s) le : mercredi 10 mai 2017 - 14:51:44

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01463812, version 1

Citation

Aurélie Leibold, Adeline Martin-Dupray. Pertinence du scanner cérébral avec et sans injection comme examen diagnostique chez les patients consultant aux urgences avec des symptômes psychiatriques : une étude rétrospective sur 2 ans au CHU de Grenoble. Médecine humaine et pathologie. 2017. 〈dumas-01463812〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

72

Téléchargements de fichiers

344