La résorption osseuse péri-implantaire après ostéointégration

Résumé : L’implantologie est aujourd’hui une discipline couramment utilisée pour la restauration esthétique et fonctionnelle pérenne des édentés partiels et totaux. Cependant, des complications primaires (les échecs d’ostéointégration) et les péri-implantites entrainent un certain nombre d’échecs implantaires. Les maladies péri-implantaires ont un mécanisme hysiopathologique similaire à celui des maladies parodontales affectant les dents naturelles. Une meilleure connaissance des facteurs influençant l’apparition de ces complications est nécessaire, d’autant plus que le nombre de praticiens plaçant des implants et le nombre de procédures chirurgicales réalisées sont en constante augmentation dans le monde. Leur prise en charge précoce est d’autant plus importante que l’arsenal thérapeutique pour le traitement des péri-implantites est vaste mais que le succès est pour l’instant loin d’être garanti. Afin de mieux comprendre ces pathologies, nous aborderons leur prévalence, leur physiopathologie, les facteurs de risques ainsi que leur diagnostic et les modalités de traitement.
Type de document :
Mémoires
Médecine humaine et pathologie. 2016
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [96 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01465780
Contributeur : Ufr d'Odontologie Amu <>
Soumis le : mardi 14 février 2017 - 12:04:59
Dernière modification le : lundi 27 novembre 2017 - 10:38:00
Document(s) archivé(s) le : lundi 15 mai 2017 - 12:22:32

Licence


Distributed under a Creative Commons Paternité - Pas d'utilisation commerciale - Pas de modification 4.0 International License

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01465780, version 1

Citation

Sophie Champetier. La résorption osseuse péri-implantaire après ostéointégration . Médecine humaine et pathologie. 2016. 〈dumas-01465780〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

80

Téléchargements de fichiers

501