La liberté du droit de vote dans le département de Seine-et-Oise durant la crise du seize mai 1877

Résumé : Enfantée dans la douleur, la Troisième République est le résultat de compromis difficiles entre les différents courants républicains et conservateurs. La crise éclate en 1877, lorsque le président monarchiste Mac-Mahon provoque la démission du président du conseil républicain Jules Simon et décide de dissoudre la Chambre des députés. Ce travail de recherche propose d’étudier, au prisme d’un événement décisif pour l’avenir du régime, la liberté du droit de vote des électeurs alors que les élections sont l’occasion de pressions électorales fortes. En prenant pour angle d’approche le département républicain de Seine-et- Oise, il s’agit de déterminer quelles sont les pratiques électorales mises en oeuvre de part et d’autre pour influer sur le vote. Département profondément rural mais situé au coeur de la vie politique française, son étude permet d’analyser l’insertion et la diversité des pratiques électorales au sein des réseaux d’influence locaux. Ce répertoire d’actions, qui va de l’usage de la candidature officielle à la répression de l’opposition, en passant par la mobilisation des notables, a pour vocation à contraindre la liberté de vote des électeurs.
Type de document :
Mémoires
Histoire. 2015
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [115 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01481414
Contributeur : Uvsq Bibliothèques Universitaires <>
Soumis le : jeudi 2 mars 2017 - 15:38:18
Dernière modification le : mercredi 23 août 2017 - 16:30:00
Document(s) archivé(s) le : mercredi 31 mai 2017 - 17:05:52

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01481414, version 1

Citation

Nicolas Stromboni. La liberté du droit de vote dans le département de Seine-et-Oise durant la crise du seize mai 1877. Histoire. 2015. 〈dumas-01481414〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

120

Téléchargements de fichiers

66