Influence de l'indice de masse corporelle des patientes sur les résultats de la fécondation in vitro‎ : étude rétrospective au CHU d'Amiens entre janvier 2014 et décembre 2015

Résumé : Introduction : l’obésité est une pathologie en constante augmentation au niveau mondial. Elle entraîne de nombreuses complications générales mais également sur la fertilité. L’influence de l’IMC sur la FIV n’est à ce jour pas complètement élucidée et les données de la littérature sont divergentes. L’objectif principal de cette étude était d’analyser l’influence de l’IMC sur le succès de la FIV et de déterminer si une des étapes clés de la FIV était particulièrement impactée par l’obésité. Un des objectifs secondaires était d’étudier l’évolution des grossesses à travers le taux de FCS en fonction de l’IMC. Matériel et méthodes : une étude rétrospective, descriptive et comparative, a été menée au CHU d’Amiens entre janvier 2014 et décembre 2015 concernant 489 tentatives de FIV classées en 3 groupes d’IMC selon la définition de l’OMS. Résultats : aucune différence significative n’a été observée selon l’IMC concernant le taux de grossesse par tentative et par transfert embryonnaire. Une majoration de la durée de la stimulation et de la dose cumulée de gonadotrophines a été observée avec l’augmentation de l’IMC. Le taux de maturation ovocytaire ainsi que le nombre total d’embryons obtenus étaient également impactés par l’augmentation de l’IMC. Aucune différence significative n’a été observée concernant le taux de FCS. Discussion : l’IMC ne semble pas influencer les résultats de la FIV en cas de bonne adaptation de la stimulation et notamment de la dose de gonadotrophines. Cependant, une altération de la qualité ovocytaire est mise en évidence en cas d’obésité. Une tendance, non significative, à la majoration du taux de FCS dans le groupe femmes obèses a été observée. Ce résultat devra être confirmé au cours d’études ultérieures comprenant des effectifs plus importants. Conclusion : l’IMC ne semble pas impacter le succès de la FIV. Cependant, les patientes obèses doivent être en premier lieu encouragées à une perte de poids afin d’améliorer leur fertilité spontanée, leur réponse lors d’une prise en charge en AMP et l’évolution de leur grossesse.
Type de document :
Mémoires
Gynécologie et obstétrique. 2016
Liste complète des métadonnées

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01486021
Contributeur : Philippe Barbey <>
Soumis le : jeudi 9 mars 2017 - 15:51:39
Dernière modification le : mercredi 23 août 2017 - 16:30:01
Document(s) archivé(s) le : samedi 10 juin 2017 - 14:43:36

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01486021, version 1

Collections

Citation

Pauline Sarfati. Influence de l'indice de masse corporelle des patientes sur les résultats de la fécondation in vitro‎ : étude rétrospective au CHU d'Amiens entre janvier 2014 et décembre 2015. Gynécologie et obstétrique. 2016. 〈dumas-01486021〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

36

Téléchargements de fichiers

41