Place de l'artésunate injectable dans la prise en charge du paludisme grave à Plasmodium falciparum au CHU de Rouen

Résumé : Le paludisme est la première endémie tropicale mondiale. Cette parasitose due à un hématozoaire est à l'origine de nombreux morts dans le monde. Elle est transmise par la femelle moustique. Ce parasite entraîne des accès graves avec des tableaux cliniques et biologiques bien particuliers.
Pendant des années la molécule utilisée pour soigner les patients atteints, était la quinine. Aujourd'hui, l'OMS a désigné comme molécule de première intention l'artésunate et plus largement les dérivés de l'artémisinine. Cette molécule provient d'une plante, l'armoise annuelle.
En France, pour pouvoir utiliser cette molécule, un rpotocole d'autorisation temporaire d'utilisation nominative est mis en place. De nombreuses études ont permis de comparer l'action des molécules d'artésunate et de quinine. l'étude de cas de 22 patients hospitalisés au CHU de Rouen permet, ici, de faire un bilan de cette nouvelle prise en charge.
Type de document :
Mémoires
Sciences pharmaceutiques. 2016
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [28 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01495849
Contributeur : Bibliothèque Universitaire Rouen <>
Soumis le : lundi 27 mars 2017 - 08:54:21
Dernière modification le : jeudi 7 décembre 2017 - 12:34:13

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01495849, version 1

Citation

Marie Perrigault. Place de l'artésunate injectable dans la prise en charge du paludisme grave à Plasmodium falciparum au CHU de Rouen. Sciences pharmaceutiques. 2016. 〈dumas-01495849〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

17

Téléchargements de fichiers

305